Actualisé 31.05.2006 à 21:12

La Nouvelle-Orléans doute de ses digues

Alors que la saison des cyclones commence aujourd'hui, la Louisiane vit dans la hantise d'une nouvelle catastrophe.

Depuis le passage de Katrina, le 29 août 2005, et les inondations qui ont englouti une grande partie de la ville, les autorités américaines se sont efforcées de réparer les digues qui avaient cédé sous la furie des eaux. L'état des travaux est suffisant pour empêcher de nouvelles inondations, affirment les ingénieurs. Mais les habitants craignent que les digues censées les protéger ne résistent pas à un nouvel ouragan.

Ainsi, selon le Los Angeles Times, une équipe d'experts appartenant à l'Université de Californie, à Berkeley, a émis de sérieux doutes sur la capacité qu'auraient les digues à résister à un nouvel ouragan de la force de Katrina. Selon ces experts, malgré les 800 millions de dollars dépensés pour les remettre en état, de nombreuses malfaçons et erreurs de conception les rendent toujours aussi peu sûres.

De plus, une simple tempête tropicale pourrait détruire les préfabriqués où vivent encore plus de 50 000 habitants de La Nouvelle-Orléans. Moins de la moitié seulement des 455 000 habitants qui vivaient dans la métropole louisianaise avant Katrina sont revenus y vivre.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!