Actualisé 27.03.2008 à 05:55

La Nouvelle-Orléans renoue avec la croissance démocratique

La Nouvelle-Orléans, abandonnée par des milliers d'habitants après le passage de l'ouragan Katrina en 2005, a été l'an dernier l'une des zones métropolitaines des Etats-Unis à plus forte croissance démographique.

C'est ce qu'a déclaré jeudi le bureau américain du recensement.

La population de la ville de Louisiane a grimpé de 4% avec une augmentation de 39.885 habitants entre juillet 2006 et juillet 2007. En 2006, l'organisation de recherche indépendante Rand Corporation avait estimé que quelque 200.000 personnes vivaient à La Nouvelle- Orléans en 2006, contre 485.000 en 2000.

Huit des dix villes ayant connu la croissance la plus forte sont situées dans le Sud, dont Palm Coast, Raleigh, Gainesville ou Austin. Les cinquante villes à plus forte croissance sont situées dans le sud ou l'ouest du pays. Il n'y en a aucune dans le Nord-Est. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!