Actualisé 11.08.2017 à 16:11

Divers - MajorqueLa page qui se moque des touristes bourrés

La station balnéaire de Magaluf, sur l'île de Majorque, est connue pour son activité nocturne débordante. Une page Facebook en récolte les «meilleurs moments»…

Vous connaissez tous l'adage «ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas». Et bien celui-ci n'est pas valable pour les soirées majorquaines. Une page Facebook (The Maga Walk Of Shame) très populaire balance depuis bientôt deux ans les pires moments de bitures ou de n'importe quoi des touristes, bien souvent britanniques, qui envahissent cet endroit magnifique. Ils sont quelque 6000 à avoir «liké» la page et à se délecter du ridicule de certaines situations.

Pour le bon goût, il va falloir repasser. Car les fêtards avinés semblent rivaliser de créativité, lorsque la nuit, l'alcool, voire quelques autres substances prennent le dessus. Sur une vidéo réalisée par nos confrères de «20 Minuten», on peut contempler quelques exploits au moment de s'endormir dans des endroits toujours plus incongrus les uns que les autres, des tatouages regrettés dès le lendemain matin ou encore des marques de bronzage pour le moins cocasses.

Le terme «Walk of shame» est défini dans le dictionnaire urbain comme le fait de «rentrer à son domicile, le jour après un rapport sexuel imprévu, généralement habillé de la même manière que le soir précédent». Un jeune Britannique interrogé par le «Daily Star» a indiqué que «les gens disaient que ce qui se passait là-bas restait là-bas. Mais ce n'est plus vrai! Ces photos vont laisser un goût amer à ceux qui y avaient passé les meilleures vacances de leur vie».

Les autorités locales, elles, ne goûtent que moyennement à la plaisanterie, depuis quelques mois. Des diplomates allemands et anglais ont récemment été convoqués par des officiels espagnols, afin de tenter de mettre fin aux excès de touristes de plus en plus jeunes. Depuis quelques années, la municipalité locale a révélé avoir sévi à propos de 64 activités interdites, qui allaient de l'ivresse sur la voie publique à… l'escalade intempestive d'arbres et de divers buildings. Des amendes allant jusqu'à plus de 3000 francs suisses ont été prononcées. (20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!