Actualisé 12.03.2007 à 21:36

La Palme d'or 2006 à Cannes en DVD

DRAME – Récompensé l'année dernière au Festival de Cannes, le film de Ken Loach se frotte au conflit anglo-irlandais.

A tout juste 70 ans, le talentueux réalisateur anglais Ken Loach n'a plus rien à prouver, ce qui ne l'empêche pas pour autant de poursuivre son œuvre. Avec «Le vent se lève», on le retrouve à traiter l'un de ses sujets de prédilection: le social. Comme il l'avait fait avec des films comme «Bread And Roses» ou «Sweet Sixteen», cette histoire nous touche parce qu'elle met en avant des personnages vrais au cœur d'une situation forte. Nous sommes en 1920, après une lutte de libération contre l'occupation britannique, deux frères deviennent des ennemis suite à la signature du traité accordant l'autonomie à l'Irlande. Cette signature va entraîner une rupture au sein des nationalistes et donner naissance au mouvement de lutte armée, appelé l'IRA. Lorsqu'on voit avec quelle maîtrise le réalisateur traite son sujet, choisissant une narration chronologique, sans esbroufe, parvenant à s'effacer derrière cette histoire fraternelle, on comprend que la 59e édition du Festival de Cannes l'ait plébiscitée. Ce film est porté par une distribution irréprochable. Etonnant d'aisance, Cillian Murphy, dont la cote ne cesse de grimper – il est l'épouvantail dans «Batman Begins» –, est tout en retenu, jusqu'au moment où la haine va prendre le dessus. Côté bonus: un portrait du réalisateur.

Olivier Delaloye

«Le vent se lève», de Ken Loach, avec Cillian Murphy, Padraic Delaney. Déjà disponible.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!