15.09.2020 à 08:34

CoronavirusLa pandémie a un peu ralenti en une semaine dans le monde

Si le nombre de décès a augmenté de 8%, le nombre de nouveaux cas a, lui, chuté de 3%. Ces données hebdomadaires ne prennent pas en compte la recrudescence observée dimanche.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) dirigée par Tedros Adhanom Ghebreyesus a observé un léger ralentissement des nouveaux cas de coronavirus sur une semaine mais elle appelle les Etats à préparer la prochaine pandémie (archives).

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) dirigée par Tedros Adhanom Ghebreyesus a observé un léger ralentissement des nouveaux cas de coronavirus sur une semaine mais elle appelle les Etats à préparer la prochaine pandémie (archives).

KEYSTONE/FABRICE COFFRINI

La pandémie liée au coronavirus a légèrement ralenti la semaine dernière dans le monde. Le nombre de nouveaux cas a reculé de 3%, selon l’OMS. Mais ces données portent sur la situation avant le record observé dimanche. Le nombre de décès a, lui, augmenté de 8%.

Selon des données diffusées lundi soir, environ 1,85 million de nouvelles infections ont été identifiées en une semaine. Mais plus de 300'000, un nouveau record sur un seul jour et la seconde fois seulement au-dessus de cette barre depuis le début de la pandémie, ont suivi dimanche.

Avec près de 15% d’augmentation des nouvelles contaminations, la Méditerranée orientale devance désormais une partie de l’Asie, qui arrivait en premier dans les semaines précédentes.

-15 à -20% sur les continents américain et africain

De son côté, l’Europe a dû faire face à une progression de 8%. Le recul total est porté par le continent américain, qui reste la zone la plus affectée, où la baisse s’établit à environ 20%, et à l’Afrique, où elle atteint près de 15%.

Malgré ce ralentissement, le nombre de décès a, lui, augmenté partout, sauf en Afrique, en une semaine. L’extension la plus importante est observée dans une partie de l’Asie et sur le continent américain. Le recul en Afrique est similaire à celui des nouvelles infections dans cette région.

Au total, le nombre de cas dans le monde s’approche des 30 millions et celui des décès atteint près d’un million. Soutenant le nouveau rapport du comité mondial de surveillance de la préparation aux pandémies (GPMB), l’OMS a demandé lundi aux gouvernements davantage d’efforts pour anticiper la prochaine grande épidémie qui pourrait affecter le monde.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!