Actualisé 15.06.2020 à 12:39

TourismeLa parahôtellerie suisse continue de séduire les touristes

L'an dernier, ce secteur a comptabilisé au total 16,7 millions de nuitées, soit une hausse de 0,7% par rapport à 2018. Le camping a particulièrement plu.

Les terrains de camping ont enregistré 3,8 millions de nuitées, en hausse de 5% par rapport à 2018.

Les terrains de camping ont enregistré 3,8 millions de nuitées, en hausse de 5% par rapport à 2018.

Keystone

L'an dernier, la parahôtellerie a comptabilisé au total 16,7 millions de nuitées, soit une hausse de 0,7% au regard de 2018. Représentant pas moins de 68,6% de la demande, les hôtes venus de Suisse ont généré 11,4 millions de nuitées, soit une croissance de 2,4%, indique lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans une publication. Du côté de la clientèle étrangère, le repli s'est inscrit à 2,8% à 5,2 millions d'unités.

Cumulés aux résultats de l'hôtellerie, cette statistique permet d'obtenir un bilan complet de l'hébergement touristique en Suisse. En 2019, 56,2 millions de nuitées ont été comptabilisées, soit une progression totale de 1,6% en l'espace d'un an. Les visiteurs indigènes ont été à l'origine de 29,4 millions de nuitées (+2,7%). De leur côté, les hôtes étrangers en ont totalisé 26,9 millions, soit une progression de 0,4%.

Plus de 80% des nuitées des visiteurs étrangers proviennent d'Europe

Constituant la plus grande part des nuitées de la parahôtellerie en 2019, soit 43,5% de la demande totale, les logements de vacances ont enregistré 7,3 millions de nuitées, subissant une contraction de 3,6%. La demande locale a totalisé 4,3 millions de nuitées (-1,1%), alors que celle des voyageurs étrangers en a atteint 2,9 millions (-7,1%).

Plus de 80% des nuitées des visiteurs étrangers proviennent d'Europe. La durée de séjour moyenne dans un logement de vacances exploité commercialement s'est fixée à 6,5 nuits. Parmi les sept grandes régions, la zone lémanique a bénéficié de la demande la plus vive avec 3 millions de nuitées, suivie par la Suisse orientale (2,2 millions). Les visiteurs du Vieux Continent ont représenté le plus grand nombre de nuitées étrangères avec 805'000 unités (+3,6%), ce qui correspond à 73,8% de la demande hors de Suisse.

En moyenne, la durée de séjour dans un hébergement collectif s'est élevée à 2,4 nuits. Au niveau des grandes régions, l'Espace Mittelland et la Région lémanique comptent toutes deux le plus grand nombre de nuitées avec 1,5 million d'unités.

Camping en verve

Les terrains de camping ont enregistré 3,8 millions de nuitées, en hausse de 5% par rapport à 2018. Les hôtes suisses ont généré 2,5 millions de nuitées, soit un bond de 5,7%. Quant aux visiteurs étrangers, ils ont été à l'origine de 1,2 million de nuitées, soit une croissance de 3,4%.

La demande étrangère est essentiellement venue d'Europe (96,6%), comptabilisant 1,2 million de nuitées, soit une hausse de 3,3%. En moyenne, la durée de séjour s'est affichée à 3,2 nuits en 2019. Avec 903'000 nuitées, la Région lémanique est celle ayant enregistré le plus grand nombre de nuitées. Elle est suivie par le Tessin (810'000).

Keystone
(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
23 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Aristo

16.06.2020 à 09:32

En Suisse, comme d’hab, qualitativement très supérieure et surtout très bien fréquenté! Les blaireaux vont à la mer ou sur des bateaux de croisière s’agglutiner comme dans leurs HLM. J’aime le confort loin de la plèbe. A bon entendeur

aucun touriste ici

15.06.2020 à 11:45

3 jours en SUISSE égal deux semaines Espagne Italie France vite fait le calcul

sans masque pas sécuritaire

15.06.2020 à 11:43

foutaise et mensonge de la part de la Suisse prix surfait aucun intérêt de venir en SUISSE