Actualisé 29.02.2012 à 08:22

LNA

La parole est à la défense

Jeudi (19h45), Fribourg et Lugano entament leur quart de finale de play-off. Bien qu'attaquants, les deux Top Scorers veulent surtout éviter d'encaisser.

de
Oliver Dufour, Berne
Le Fribourgeois Julien Sprunger (à gauche) et le Luganais Jaroslav Bednar se livreront un duel de buteurs.

Le Fribourgeois Julien Sprunger (à gauche) et le Luganais Jaroslav Bednar se livreront un duel de buteurs.

Julien Sprunger, Jaroslav Bednar, quelle va être la clé de votre série?

J.S.: Il faut combiner notre force offensive avec une bonne défense. Parfois, nous avons oublié d'être rigoureux. Un match contre Lugano cette saison s'est terminé 8-6. Il faut éviter ça, car marquer huit fois chaque soir va être dur.

J.B.: Le mot d'ordre est la défense. Nous devons être plus actifs dans ce domaine.

Par le passé, il y a eu de bonnes empoignades entre vos deux clubs en play-off. Les rôles sont inversés cette fois.

J.S.: Nous avions pris 4-0 contre Lugano lors de mes premiers play-off (n.d.l.r.: 2004)! Cette fois, on n'a plus ce droit à l'erreur. Les gens attendent que nous allions loin.

J.B.: On ne peut pas regarder le classement. Les choses seront différentes cette année.

Vous êtes des hommes dangereux cette saison. Quels sont les autres adversaires à surveiller?

J.S.: La ligne Bednar-Romy-Rintanen est très dangereuse. Mais il y a d'autres buteurs, comme Steiner. Et n'oublions pas Domenichelli, qui a beaucoup d'expérience.

J.B.: Ils sont nombreux! Il faudra se méfier de joueurs de la trempe de Bykov, Dubé, Gamache ou Rosa.

Vos coaches se connaissent bien pour avoir travaillé ensemble. Cela va-t-il contribuer à verrouiller le jeu?

J.S.: Peut-être un peu. Je pense surtout que ça va être une guerre tactique.

J.B.: Il faudrait leur poser la question. Je ne m'occupe jamais des affaires du coach.

La suggestion:

«Comme les paysans à l’époque, pendant la Foire aux oignons, les dirigeants devraient choisir leurs employés ici!»

Marc Furrer, vice-président de Swiss Ice Hockey, au Kornhaus à Berne, où ont été remis les prix aux Top Scorers. Un lieu jadis prisé pour faire l’acquisition de personnel agricole.

Enfin un Suisse au sommet

Damien Brunner a été le héros de la fête des compteurs. L’attaquant de Zoug est le premier Suisse depuis 1982 et Guido Lindemann (Arosa) à remporter ce classement de la LNA. Le triomphe de Brunner (60 points) est complété côté suisse par la 2e place de Julien Sprunger. Le canonnier de Gottéron a terminé à 9 points du Zougois.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!