La Parti socialiste dit non à la révision de l'AI

Actualisé

La Parti socialiste dit non à la révision de l'AI

Les délégués du Parti socialiste ont dit non samedi à Locarno à la 5e révision de l'AI, soumise en votation populaire le 17 juin.

Le PS estime ce projet injuste, même s'il juge nécessaire un assainissement financier de l'assurance- invalidité.

«La réadaptation des personnes malades passe par l'évolution des mentalités», a dit la conseillère nationale bâloise Silvia Schenker, vice-présidente du PS. «Et pour cela, il n'y a pas besoin de 5e révision de l'AI.»

«Ce projet est injuste et sa portée est insuffisante, puisque les employeurs ne sont pas suffisamment impliqués», a-t-elle souligné. «Le PS ne doit pas seulement dire non à la 5e révision de l'AI, mais doit aussi s'engager fermement pendant la campagne pour que l'électorat la refuse.»

(ats)

Ton opinion