Actualisé 07.07.2019 à 19:41

De haute voltigeLa Patrouille Suisse fait le show... au mauvais endroit

Alors qu'elle était attendue au-dessus de Langenbruck (BL), la Patrouille Suisse s'est trompée de village et a donné son show aérien plusieurs kilomètres plus loin.

de
doz/20M/lph

Un lecteur-reporter a filmé la Patrouille alors qu'elle survolait Mümliswil-Ramiswil (SO).

Samedi après-midi, les Tiger de la Patrouille Suisse étaient attendus avec impatience à Langenbruck (BL), où se tenait une cérémonie de commémoration des 100 ans de la mort d'Oskar Bider, pionnier de l'aviation helvétique et originaire de la commune de la campagne bâloise.

Cela devait être le moment fort de la journée, et plusieurs personnes s'étaient rendues sur les lieux spécialement pour l'événement. En vain, car la Patrouille Suisse s'est tout bêtement trompée de destination.

«C'est un peu gênant»

En effet, le show a bel et bien eu lieu, mais au-dessus du village voisin de Mümliswil-Ramiswil (SO), où se déroule actuellement... un festival de yodel. Il y avait donc une foule importante et des installations inhabituelles, raison pour laquelle «la Patrouille a probablement considéré que c'était le bon endroit», raconte un lecteur.

Un autre fan présent sur place, qui a attendu les avions de chasse, estime quant à lui que «c'est un peu gênant pour ceux qui sont censés être l'élite suisse dans le domaine. J'espère que les Forces aériennes sauront atteindre les bons objectifs en cas d'urgence».

«Circonstances malheureuses»

De son côté, le porte-parole de l'armée Daniel Reist confirme que la Patrouille s'est bel et bien trompée de destination. Il explique cette confusion par des «circonstances malheureuses»: «La distance entre Mümliswil-Ramiswil et Langenbruck n'est que de quelques kilomètres à vol d'oiseau. En s'approchant de la zone du festival à Mümliswil, le chef de la Patrouille a vu une grande tente, raison pour laquelle ils ont survolé cette zone», a déclaré Daniel Reist à nos confrères de 20 Minuten.

Toutefois, le porte-parole estime que cette erreur n'est pas inquiétante. Les pilotes de la Patrouille Suisse, tous équipés de Tiger F-5E, disposent d'instruments de plus de 40 ans. «La navigation se fait avec une carte, un feutre et la vue», a-t-il expliqué.

Une telle confusion ne pourrait pas se produire dans le cadre d'une véritable urgence, car «dans ce cas, les pilotes ne voleraient pas seulement à vue», a affirmé Daniel Reist.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!