La peine de Paris Hilton réduite de moitié
Actualisé

La peine de Paris Hilton réduite de moitié

Elle pourrait ne purger que 23 des 45 jours de prison auxquels elle a été condamnée. Pour cela, elle devra faire preuve de bonne conduite.

C'est ce qu'a indiqué jeudi un porte- parole de la police à Los Angeles.

La richissime héritière d'une partie de l'empire hôtelier s'est vu imposer un mois et demi de prison le 4 mai par un juge de Los Angeles, sanctionnant une violation de sa mise à l'épreuve pour conduite en état d'ivresse.

Mais elle pourrait finalement ne passer que la moitié de cette période dans une prison du comté de Los Angeles, a souligné Steve Whitmore, porte-parole du bureau du shérif qui gère l'établissement où la jeune femme doit se présenter le 5 juin.

«Sa peine n'a pas été réduite», a dit M. Whitmore. «Mais d'après les règles du comté de Los Angeles, elle se verra accorder des remises de peine pour bonne conduite. Si elle se comporte correctement, elle pourra être libérée au bout de 23 jours».

Unité spéciale

M. Whitmore a par ailleurs indiqué que Mlle Hilton, 26 ans, l'une des femmes les plus photographiées au monde, serait hébergée dans une «unité spéciale» de la prison et n'aurait éventuellement à partager sa cellule qu'avec une seule codétenue.

Cité par le Los Angeles Times, Frank Griffin, copropriétaire de l'agence photographique Bauer-Griffin, a estimé qu'une photo de Paris Hilton en prison pourrait valoir un demi-million de dollars. «Des gens vont essayer de prendre la photo d'une manière ou d'une autre. Des matons, des gardes, des employés auront probablement la photo», a-t-il dit.

Le gros lot

Toutefois, c'est sans doute la co-détenue de Paris Hilton, si elle en a une, qui touchera le gros lot, en revendant ses informations à la presse, a souligné M.Griffin.

Paris Hilton est restée plutôt discrète depuis sa condamnation, même si elle a tenté de lancer une pétition en ligne pour obtenir sa grâce du gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger. Ce dernier a affirmé avoir d'autres chats à fouetter.

De son côté, le psychiatre de la jeune femme a affirmé qu'elle était «traumatisée» par sa condamnation, selon des documents judiciaires publiés cette semaine.

(ap)

Ton opinion