Actualisé 20.07.2020 à 10:26

CFFLa peinture blanche n’a pas pu refroidir les rails

L’été dernier, les CFF ont peint en blanc plusieurs voies dans le but de les refroidir. L’expérience n’a pas été un franc succès.

Les CFF refroidissent les voies à l'eau les jours de grande chaleur à l'aide de camion-citerne. La peinture blanche n’a pas eu le même effet.

Les CFF refroidissent les voies à l'eau les jours de grande chaleur à l'aide de camion-citerne. La peinture blanche n’a pas eu le même effet.

keystone-sda.ch

Pour les CFF, peindre les rails en blanc pour les refroidir n'est pas concluant. Des tests avaient été effectués l'année dernière et les résultats n'ont pas montré d'effets significatifs, a déclaré lundi sur les ondes de la radio SRF un porte-parole de la compagnie ferroviaire.

Lors de la canicule l'an dernier, la déformation des rails a été un thème récurrent. En principe, les voies sont dimensionnées de telle manière qu'elles résistent à de très grosses chaleurs comme à de grands froids. Mais chaque année, les CFF enregistrent entre cinq et quinze cas qui doivent faire l'objet de réparations.

Les rails stockent la chaleur

Au plus fort de l'été, les rails stockent la chaleur et peuvent atteindre des températures allant jusqu'à 70 degrés. Cela provoque alors une dilatation de la structure. Le problème se manifeste surtout dans les courbes où des forces transversales entraînent une déformation des rails. Les CFF refroidissent les voies à l'eau les jours de grande chaleur à l'aide de camion-citerne.

D'autres petites compagnies ferroviaires tirent un bilan plus nuancé. Il est prouvé, selon Gilbert Zimmermann des chemins de fer rhétiques (RhB), que les rails exposés au sud-ouest et passés au blanc chauffent de cinq à sept degrés de moins que les rails sans peinture. Les Appenzeller Bahnen ont également recours à ce moyen pour refroidir les rails.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!