Environnement - La pénurie de logements guette les hirondelles de rivage
Publié

EnvironnementLa pénurie de logements guette les hirondelles de rivage

Cet oiseau menacé peine à se reproduire en Suisse, car les possibilités de nidification se raréfient. En cause: l’endiguement des cours d’eau et la disparition des falaises de sable.

par
comm/cle
Avec ses partenaires, BirdLife Suisse s’engage pour l’hirondelle de rivage. 

Avec ses partenaires, BirdLife Suisse s’engage pour l’hirondelle de rivage.

Marcel Burkhardt

Depuis des décennies, on observe un déclin des colonies d’hirondelles de rivage en Suisse. La raison? Cette espèce menacée ne retrouve plus depuis longtemps dans notre pays son habitat originel, à savoir les berges sablonneuses des grands cours d’eau, indique l’association BirdLife Suisse jeudi dans un communiqué.

Les possibilités de nidification se raréfient également dans les gravières, leurs milieux de substitution, où il y a de moins en moins de parois adaptées disponibles. Les réglementations cantonales accélèrent en effet le processus d’exploitation des gravières et leur remblayage.

Déclin de moitié

Afin de créer de nouveaux espaces de nidification, BirdLife Suisse et ses partenaires ont mis en place sur tout le territoire suisse 26 buttes en sable artificielles dans le cadre du programme de conservation des espèces. Cette solution de secours s’est avérée efficace: l’an dernier, 40% de l’effectif suisse des hirondelles de rivage a niché dans de telles parois.

Selon la Station ornithologique suisse, la population d’hirondelles de rivage comptait encore 5500 à 6500 couples nicheurs de 1993 à 1996; de 2013 à 2016, on n’en comptait plus qu’environ la moitié avec 2300 à 3000 couples.

Sur liste rouge

L’hirondelle de rivage fait partie des 50 espèces prioritaires du programme de conservation des oiseaux en Suisse, mis en place par BirdLife Suisse et la Station ornithologique suisse pour le compte de l’Office fédéral de l’environnement. Elle figure dans la liste rouge en catégorie «vulnérable».

Ton opinion

0 commentaires