cliché surprenant: La photographie de cet animal terrifie autant qu’elle fascine

Publié

cliché surprenantLa photographie de cet animal terrifie autant qu’elle fascine

Sélectionnée dans le cadre du concours Small World Photo de Nikon, une image spectaculaire semble tout droit sortir d’un film d’horreur.

© Nikon Small World/Eugenijus Kavaliauska

Le concours de photomicrographie Small World de Nikon donne à voir des images de l’infiniment petit. Ce cliché terrifiant est une des 57 photographies sélectionnées cette année. Il est l’œuvre du Lituanien Eugenijus Kavaliauskas qui, avant de se tourner vers les insectes, photographiait des oiseaux, selon son site web.

Ni nouvelle créature d’une série fantastique ni sortie d’un film d’horreur, cette photographie est en fait un gros plan de la tête d’une fourmi. Elle n’a pas laissé indifférents les réseaux sociaux, suscitant de nombreuses réactions.

Selon le scénariste James Gunn, qui s’est exprimé sur Twitter, les gens ont été choqués par le visage horrifiant d’une fourmi «surtout parce que les antennes ressemblent à des yeux. Le visage complet de la fourmi (à droite) est loin d’être aussi digne d’un film d'horreur (du moins, je ne le pense pas).»

La première place de l’édition 2022 du concours est revenue à une image de la patte avant d’un embryon d’un gecko diurne géant de Madagascar, prise par Grigorii Timin de l'Université de Genève, supervisé par le Dr Michel Milinkovitch. Un zoom optique de 63x a été utilisé, rendant visibles les os, les tendons et la peau, les nerfs apparaissant en cyan.

© Nikon Small World/Grigorii Timin & Michel Milinkovitch

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé·e sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boîte mail, l’essentiel des infos de la journée.

(vja)

Ton opinion

17 commentaires