Coronavirus : la pilule anti-Covid de Pfizer de plus en plus prescrite aux Etats-Unis

Publié

Coronavirus La pilule anti-Covid de Pfizer de plus en plus prescrite aux Etats-Unis

Alors que le pays fait face à une forte hausse des contaminations, 20’000 prescriptions du médicament Paxlovid sont faites chaque jour, a déclaré le Dr. Ashish Jha mercredi. 

«Je pense que Paxlovid fait une très grande différence», a martelé le Dr. Jha. 

«Je pense que Paxlovid fait une très grande différence», a martelé le Dr. Jha. 

REUTERS

La pilule anti-Covid de Pfizer, commercialisée sous le nom de Paxlovid, «fait la différence» en permettant de limiter le nombre d’hospitalisations et de décès, au moment où les Etats-Unis vivent une nouvelle vague épidémique, s’est félicité mercredi un haut responsable de la Maison Blanche.

Quatre fois plus utilisé

Après des débuts poussifs à cause d’un accès difficile pour les patients, ce médicament, pris oralement durant 5 jours le plus rapidement possible après l’apparition des symptômes, a été quatre fois plus utilisé le mois dernier, a déclaré le Dr. Ashish Jha, nouveau coordinateur pour la crise sanitaire à la Maison Blanche. «Nos dernières estimations sont que 20’000 prescriptions de Paxlovid sont faites chaque jour», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

AFP

«Je pense que c’est une des raisons importantes pour lesquelles, malgré la forte hausse des infections, nous n’avons pas vu une hausse comparable de décès. Nous avons vu une augmentation des hospitalisations, mais pas autant qu’attendu à ce stade», a-t-il dit.

Les Etats-Unis enregistrent actuellement environ 95’000 nouveaux cas déclarés de Covid-19 par jour – un nombre sous-estimé à cause de l’expansion des tests rapides à domicile, dont les résultats ne sont pas toujours communiqués aux autorités.

Getty Images via AFP

«Une très grande différence»

«Je pense que Paxlovid fait une très grande différence», a martelé le Dr. Jha, en rappelant que les critères d’éligibilité pour recevoir le médicament étaient «très larges» (les personnes à risques de développer des cas graves). Ce traitement antiviral agit en diminuant la capacité du virus à se répliquer, freinant ainsi la maladie.

Certaines personnes ont observé qu’elles retombaient malades après les 5 jours de traitement, et se retrouvaient alors de nouveau positives. Mais le Dr. Jha a estimé qu’il était difficile d’estimer à quelle fréquence cela survenait, et a fait remarquer que ces personnes ne finissaient pas à l’hôpital. Des essais cliniques sont envisagés pour tester si un traitement plus long se révèle nécessaire, a précisé lors de la même conférence de presse le Dr. Anthony Fauci, conseiller de la Maison Blanche.

(AFP)

Ton opinion

42 commentaires