Fécondité: La pilule fête ses 50 ans
Actualisé

FéconditéLa pilule fête ses 50 ans

Dans les années cinquante, naissait la pilule contraceptive, libérant ainsi la femme.

La pilule a libéré la femme.

La pilule a libéré la femme.

Le 9 mai marque le cinquantième anniversaire du feu vert en 1960 à la commercialisation de la pilule contraceptive par l'autorité américaine des médicaments, la Food and Drug Administration (FDA).

Bien que mise au point en 1955 par un Américain, le Dr Gregory Pincus (1903-1967), elle est tout d'abord commercialisée en Allemagne fédérale en 1956, quatre ans avant les Etats-Unis. En France il faudra attendre 1967 pour que la pilule soit autorisée après un débat virulent.

Question d'hormones

C'est au début du vingtième siècle avec la découverte des hormones que la médecine a commencé à comprendre la physiologie féminine, ouvrant la voie à la pilule cinq décennies plus tard.

Les premiers essais de contrôle hormonal de la conception furent entrepris en Allemagne dans les années 1920. En 1922, Ludwig Haberlandt créa le premier contraceptif hormonal administré par injection.

Les hormones utilisées provenaient d'extraits d'organes purifiés et ce chercheur les a testées, avec succès, sur des lapines. Mais ce procédé était trop coûteux pour le commercialiser à grande échelle.

Deux pionnières

Deux femmes aux Etats-Unis ont donné une impulsion cruciale pour le développement de la pilule. Il s'agit de Margaret Sanger (1879-1966), une infirmière et créatrice du planning familial américain et de Katherine Dexster McCormick (1875-1967), deuxième femme aux Etats- Unis à être diplômée du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Ces pionnières ont persuadé le Dr Gregory Pincus de mettre au point cette pilule.

Katherine Dexter McCormick a levé deux millions de dollars auprès des groupes féministes pour financer ces recherches et en 1951 le Dr Pincus a ouvert un laboratoire pour travailler sur les hormones sexuelles. Quatre ans plus tard naissait la pilule.

Réservée aux femmes mariées

C'est également en 1951 que le chimiste mexicain Luis E. Miramontes (1925-2004) a synthétisé la noréthisterone, réplique chimique de la progestérone humaine à partir de racines d'ignames.

C'est à partir de la noréthisterone que le Dr Pincus avec l'aide de John Rock produira la première pilule contraceptive qui sera testée par 250 femmes d'une banlieue pauvre de Porto Rico en 1956.

Il est ensuite apparu que la préparation testée contenait aussi des oestrogènes, et que la combinaison des deux hormones était plus efficace que la progestérone seule.

La pilule a été mise en vente dès 1957 aux Etats-Unis seulement comme moyen pour soigner les dérèglements hormonaux chez certaines femmes. Après le feu vert de la FDA comme contraceptif en 1960, elle est restée réservée jusqu'en 1972, aux femmes mariées.

Libération tempérée par le sida

Même si elle est vue comme un moyen majeur de la libération de la femme, la pilule paraît avoir été surtout conçue dans les années 50 pour contrôler l'explosion démographique des populations pauvres, selon des historiens.

Aujourd'hui, la communauté internationale reste mobilisée pour aider les pays pauvres surpeuplés à contrôler leur démographie tout en s'efforçant de ne pas tomber dans l'eugénisme.

La pandémie de sida qui s'est développée depuis ces vingt-cinq dernières années dans le monde a tempéré le mouvement de libération sexuelle permis par la pilule et a fait évoluer les comportements sexuels en faveur du préservatif pas seulement comme moyen de contraception mais aussi de protection contre les maladies sexuellement transmissibles.

(ats/afp)

Ton opinion