Suisse/Europe: «La pire épidémie de virus équin»
Publié

Suisse/Europe«La pire épidémie de virus équin»

Plusieurs chevaux ont contracté l’herpès au concours international de Valence, en Espagne. Cette maladie contagieuse provoque des symptômes respiratoires et neurologiques. Des cas viennent d’être signalés en France, en Belgique et en Suisse.

par
Abdoulaye Penda Ndiaye
Parti d’Espagne, un virus respiratoire très contagieux menace des milliers de chevaux en Europe. La Suisse est touchée.

Parti d’Espagne, un virus respiratoire très contagieux menace des milliers de chevaux en Europe. La Suisse est touchée.

AFP

C’est l’inquiétude dans les rangs de l’Europe du cheval, depuis que la Fédération équestre internationale (FEI) a annoncé que de nombreux chevaux ont été atteints par la rhinopneumonie (EHV-1) ou herpès équin au CSI de Valence (ESP). Pour la FEI, il s’agit là de «l’épidémie la plus grave de ces dernières années en Europe». Quatre chevaux sont morts à Valence, le week-end passé, alors que 84 présentent des symptômes cliniques et onze sont traités dans des cliniques. Alors qu’une centaine de chevaux restent encore isolés sur le lieu du concours, tous les concours internationaux en Europe sont suspendus jusqu'au 28 mars. En outre, la commission vétérinaire de la Fédération suisse de sports équestres (FSSE) recommande d'isoler les chevaux potentiellement infectés.

Système nerveux atteint

La maladie virale frappe le système nerveux et entraîne, entre autres, des perturbations de la coordination des mouvements et des paralysies. «Dans la majorité des cas, la maladie se passe sans complications sévères», a indiqué Marco Bryner, président de la Commission vétérinaire de la FSSE.

Des cas ont été enregistrés récemment en France (notamment en Haute-Savoie), en Belgique et en Suisse. Selon nos informations, il s’agit de chevaux revenus de Valence. «Certains chevaux qui ont participé au concours de saut d'obstacles à Valencia ont pu rentrer chez eux. Toutefois, en raison de la période d'incubation de six à dix jours, ces animaux doivent continuer à être surveillés de près», a annoncé la FSSE.

«Il s'agit d'une grave épidémie qui touche de nombreux chevaux et entraîne des symptômes neurologiques et des décès. L'épidémie doit donc être prise au sérieux et des mesures doivent être prises pour l'endiguer ou pour empêcher sa propagation à la population de chevaux suisses par le retour des chevaux ayant participé à ces concours», a prévenu Equinella, une plateforme d‘annonce et d‘information visant à la détection précoce des maladies équines.

Des recommandations non contraignantes ont été émises par l’Association suisse de médecine équine, la FSSE, la Fédération suisse des courses de chevaux et Equinella. «Tout le monde doit être prudent et éviter les allées et venues ainsi que de mélanger les chevaux», a réagi la patronne d’un manège vaudois.

Ton opinion

196 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Cavalière

06.03.2021, 20:51

Le but de cet article est aussi de rappeler aux gens qu’il faut éviter de toucher, caresser des chevaux ou autre bétail qui ne vous appartient pas. Vous pouvez transmettre des maladies d’un individu à l’autre. Par la même, si on pouvait faire comprendre que les chevaux ne sont pas un bien public, et que même si ça fait plaisir aux enfants, il ne faut nourrir les animaux sous AUCUN prétexte. Un simple morceau de pain peut leur être fatal, ou engendrer des problèmes de santé qui coûtent plusieurs milliers de francs à leurs propriétaires.

Cavalière

06.03.2021, 20:51

Le but de cet article est aussi de rappeler aux gens qu’il faut éviter de toucher, caresser des chevaux ou autre bétail qui ne vous appartient pas. Vous pouvez transmettre des maladies d’un individu à l’autre. Par la même, si on pouvait faire comprendre que les chevaux ne sont pas un bien public, et que même si ça fait plaisir aux enfants, il ne faut nourrir les animaux sous AUCUN prétexte. Un simple morceau de pain peut leur être fatal, ou engendrer des problèmes de santé qui coûtent plusieurs milliers de francs à leurs propriétaires.

anti-complotiste

06.03.2021, 19:51

un des seul article sur la Suisse où les commentaires ne sont pas désactivés. pour les féministes de Zürich : qui sont les gentils et qui sont les méchants...? on ne sait plus quoi penser sans être parano. ça me fait trop penser à Castel de Pape...