Suisse: «La pire vague de grippe depuis des décennies»
Actualisé

Suisse«La pire vague de grippe depuis des décennies»

La Confédération a enregistré plus de cas l'an dernier que lors des années précédentes. Et pour cet hiver, on doit s'attendre à de nombreuses et violentes infections.

par
chi/ofu

Près de 10'000 personnes ont contracté la grippe l'an dernier, selon des chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). C'est environ dix fois plus qu'il y a cinq ans. Et la situation ne semble pas près de s'inverser. Car l'intense vague de grippe qui fait rage depuis plusieurs mois dans l'hémisphère Sud pourrait bien se propager en Europe. En Australie, un nombre anormalement élevé de personnes ont contracté le virus; 52 patients en sont morts. Les médias locaux évoquent la «pire vague de grippe depuis des décennies».

«On doit s'attendre à de nombreuses infections»

Même si les scientifiques se montrent prudents pour ce qui est des pronostics, ils pensent néanmoins que le Nord devra faire face cet hiver à ce que le Sud a subi au cours des derniers mois, écrivait dimanche la «SonntagsZeitung». Au cours des quatre dernières semaines, l'OFSP a enregistré 13 cas de grippe. Au cours des cinq dernières années, pendant la même période, Berne n'avait enregistré que 7 cas en moyenne.

«On doit s'attendre à de nombreuses et violentes infections si les virus ayant ravagé l'Australie seront aussi dominants chez nous», explique au dominical Mark Witschi, en charge de la section vaccinations de l'OFSP. Il note par ailleurs que la vaccination actuelle ne protège pas de manière optimale contre la maladie.

«Atténuer les effets»

Mark Witschi conseille quelques mesures préventives telles que se laver les mains ainsi que tousser et éternuer dans un mouchoir. Il conseille également de rester à la maison lorsque l'on ressent les premiers symptômes de la grippe. Et même si le vaccin n'atteint pas totalement l'effet recherché, il conseille néanmoins de se faire vacciner. «Cela permet d'atténuer les effets de la maladie et d'éviter d'éventuelles complications.»

Ton opinion