Actualisé 03.08.2011 à 13:20

Explosion à Rüfenach (AG)

La piste de l'acte intentionnel se précise

L'homme de 56 ans décédé dans l'explosion de sa maison dans la nuit de lundi à mardi (hier) à Rüfenach (AG) a probablement provoqué lui-même le drame.

«C'est l'hypothèse numéro un», a déclaré mercredi à l'AP le procureur en charge du dossier Sandro Rossi. Les pistes de l'accident ou de l'intervention d'un tiers sont très peu probables, selon le Ministère public.

Le corps de la victime a été autopsié à l'Institut de médecine légale de l'université de Berne. En attendant les résultats, la police cantonale a passé au peigne fin les environs de la maison jumelée où s'est produite l'explosion et a fait de nouvelles découvertes. De la cire et un briquet ont été retrouvés à proximité. Les enquêteurs avaient déjà découvert des bouteilles de gaz dans les décombres.

L'enquête se poursuit pour déterminer les causes exactes de la puissante déflagration suivie d'un incendie, qui a projeté des débris à 60 mètres au loin et endommagé neuf maisons. Aucune piste n'est écartée, mais l'acte intentionnel est privilégié. Avec quel mobile?

Certains médias ont évoqué des problèmes familiaux. «Si c'est bien lui qui a mis le feu, lui seul sait pourquoi», relève Sandro Rossi. La victime était mariée avec un enfant. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!