Baignades (GE): La plage du Rhône fait déjà des vagues

Actualisé

Baignades (GE)La plage du Rhône fait déjà des vagues

Inaugurés voilà deux semaines, les pontons pour les baignades dans le fleuve font déjà râler des habitants du quartier de la Jonction, à Genève.

par
dti
Les aménagements ravissent les baigneurs, moins les habitants du quartier.

Les aménagements ravissent les baigneurs, moins les habitants du quartier.

«Il fallait s'y attendre. Ce projet a été réalisé trop rapidement, les installations ne sont vraiment pas adaptées pour accueillir autant de monde». Victimes de leur succès, les aménagements d'espaces de baignades en aval du pont Sous-Terre seraient, selon le voisinage, mal fagotés.

«Les poubelles sont trop petites, elles débordent dans l'après-midi et il n'y a même pas de toilettes», explique Christophe Buemi, ancien conseiller municipal de la Ville. «Le soir c'est encore pire, renchérit-il. De nombreuses personnes viennent sur place pour s'alcooliser et font un ram-dam d'enfer. Je pense que les autorités ont sous-estimé l'engouement populaire de ce projet».

Les critiques n'inquiètent pas trop Michèle Künzler. La cheffe du Département de l'intérieur et de la mobilité, en charge du dossier, trouve normal que les pontons fassent parler d'eux. «Beaucoup de gens nous disent aussi merci, ajoute-t-elle. Cela prouve bien que ces aménagements répondent à un réel besoin».

La ministre explique aussi ce succès par la nouveauté qu'il représente. «Il est d'ailleurs prévu que certains pontons soient agrandis prochainement», dit-elle. Et de rappeler qu'avant ces installations, le lieu était un espace puant réservé aux crottes de chiens. «Nous ferons le point à la fin de l'été, conclut Michèle Künzler. A ce moment-là, nous verrons s'il convient de procéder ou non à quelques adaptations».

Ton opinion