Jeux vidéo: La PlayStation 5 dégaine une semaine après Xbox
Publié

Jeux vidéoLa PlayStation 5 dégaine une semaine après Xbox

Sony lance jeudi sa nouvelle console de salon, une semaine après Microsoft. Nos impressions sur cette machine au design particulier.

par
adi

Deux versions pour couvrir tous les portefeuilles. Sony propose un modèle «premium» à 499 francs tandis qu’une édition «numérique», à puissance égale et destinée aux jeux hébergés en ligne, est vendue 399 francs. Et, comme la Serie X, elle offre des images en ultra haute définition 4K, la prise en charge du Ray Tracing, des chargements rapides grâce au disque dur SSD et un taux de rafraîchissement fluide avec une vitesse pouvant aller jusqu'à 120 images par seconde. Avec son gabarit imposant, un léger éclairage bleu et une coque blanche aux courbes en forme de V, la PS5 abandonne la couleur sobre de la gamme pour adopter un look futuriste discutable. Que l'on aime ou pas le design, on s'étonne de devoir clipper un piètre support en plastique pour bien la caler. A la limite de l'hérésie. Mais la machine se rattrape avec un système d'exploitation épuré et très similaire à la PS4, histoire de ne pas déstabiliser les habitués ainsi que les novices. A noter que la rétrocompatibilité s'arrête à la génération PS4. Pauvre en jeux à sa sortie, la console mise sur l'abonnement PS Plus et sa quinzaine de titres offerts, dont «God of War», «Monster Hunter World», «Infamous» et plein d’autres hits pour occuper les joueurs. A l'instar de la Serie X, il faut ronger son frein et patienter jusqu'à l'année prochaine pour découvrir ce qu'elle a vraiment dans les entrailles avec des titres spécialement prévus pour ses capacités techniques.

Une manette avant-gardiste

Belle évolution du DualShock 4, le nouveau pad a également vu son design historique grandement modifié. Répondant au doux nom de DualSense, cette manette sans fil offre un retour haptique immersif, des gâchettes adaptatives dynamiques et un microphone intégré. Rien de mieux que de plonger dans «Astro's Playroom», fourni avec la PS5, pour découvrir toutes ces fonctionnalités qui renforcent considérablement l'immersion. Encore faut-il que les éditeurs parviennent à appliquer à leur sauce ces capacités inédites dans leurs prochaines productions, ce qui est moins sûr. En tout cas, la prise en main de la DualSense est immédiate et on apprécie également l'ergonomie générale et le toucher des boutons. Dans le pire des cas, on peut toujours rebrancher un bon vieux DualShock.

Un remake de grande qualité

Jeu de rôle Recréé de A à Z à l'occasion de la sortie de la PS5, le remake de «Demon's Souls» donne l'occasion de (re)découvrir l'histoire troublante et les combats sans merci de la libération du royaume de Boletaria, plongé dans le néant à cause d'une malédiction. Un travail considérable a été accompli pour rendre ce chef d'oeuvre digne de la PS5 et d'une fluidité sans pareille. Et, même si «Demon's Souls» n'est pas la vitrine technologique espérée, cette exclusivité envoie du lourd.

Ton opinion