Actualisé 20.04.2006 à 20:53

La pluie lui fait perdre 70 000 fr.

Un tiers des champs de Roland Stoll ont été inondés suite aux dernières intempéries.

Le plus important maraîcher du Nord vaudois estime les dommages à 100 000 fr. Mais seuls 30% seront remboursés par l'assurance. «Celle-ci n'entre en matière que lorsque les inondations sont dues à la crue d'une rivière. Pas lorsqu'elles sont causées par une accumulation d'eau de pluie dans un champ», explique-t-il. Ce qui arrive fréquemment dans la plaine de l'Orbe.

«Il ne faut pas oublier que cette région est un ancien marais. La tourbe qui la compose favorise les inondations», explique Philippe Hohl, ingénieur au Service des eaux du canton. L'étude GESORBE, prenant fin cette année, devrait aider à trouver des solutions pour mieux gérer les crues dans la plaine de l'Orbe. Et prévenir de nouveaux dégâts.

(cal)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!