Royaume-Uni: La plus cruelle des blagues qu'une mère pouvait subir
Actualisé

Royaume-UniLa plus cruelle des blagues qu'une mère pouvait subir

Une ado britannique a fait croire à sa mère qu'elle s'était fait kidnapper. Leur échange de SMS a fait un carton sur Twitter. La maman, elle, n'a pas vraiment ri.

par
joc
Lily s'est félicitée de sa «bonne blague» sur Twitter.

Lily s'est félicitée de sa «bonne blague» sur Twitter.

On ne sait pas ce que la maman de Lily Sharp, une adolescente britannique, a fait pour mériter un tel châtiment. Mais force est de constater que la jeune fille a trouvé un moyen radical pour faire passer un sale quart d'heure à sa mère. Son idée? Lui faire croire qu'elle s'était fait kidnapper. Très inspirée, Lily s'est donné beaucoup de mal pour que la plaisanterie soit le plus réaliste possible, raconte le «Daily Record».

Elle commence par envoyer un SMS en apparence très innocent à sa maman: «Tu ne m'as pas dit que le décorateur devait venir!» Il n'en faut pas plus pour affoler la mère de la jeune fille, qui lui répond: «Quoi? Quel décorateur? Appelle-moi! Il n'y a pas de décorateur!» Satisfaite de constater que sa mère a mordu à l'hameçon, Lily surenchérit en lui faisant croire que le faux décorateur s'est emparé de son téléphone portable pour lui répondre: «Elle le sait, maintenant.»

«Mon nom est Victor. J'ai ton enfant»

Morte d'inquiétude, la maman de l'adolescente demande alors à sa fille de l'appeler immédiatement. Imperturbable, Lily en rajoute une couche: «Mon nom est Victor. J'ai ton enfant. Je veux 4000 livres sterling et je te la rends.» La mère de la jeune fille tente de garder son calme et prévient qu'elle envoie des voisins à la rescousse. Mais l'adolescente, sans pitié, enfonce le clou en écrivant: «Bonne chance. Je suis déjà parti. Elle est avec moi.»

La victime de ce canular craque et affirme qu'elle va appeler la police. Lily tente alors un dernier «trait d'humour» en écrivant «Elle te salue bien», mais finit par avouer qu'il s'agit d'une blague. Elle rassure sa maman en lui envoyant une photo d'elle allongée sur le canapé. Choquée, la victime de cette vilaine plaisanterie bombarde sa fille de noms d'oiseaux et autres gentillesses. Lily, de son côté, semble fière de son coup, puisqu'elle a twitté des captures d'écran des SMS échangés avec sa mère. Sa blague discutable lui a valu 18'000 retweets.

Ton opinion