Actualisé 25.01.2013 à 18:12

Initiative MinderLa polémique des noms de domaine se termine bien

Mardi, Economiesuisse avouait avoir acheté les noms de domaine «minder-oui.ch» ou «initiative-minder-ja.ch». Le comité romand de soutien à l'initiative a demandé à les récupérer.

de
David Maccabez
Cristina Gaggini a avoué qu'Economiesuisse allait revoir sa politique en matière de noms de domaine.

Cristina Gaggini a avoué qu'Economiesuisse allait revoir sa politique en matière de noms de domaine.

Cristina Gaggini, la directrice romande de la faîtière, avait déclaré que ceux qui souhaitaient acquérir les noms de domaine pro-initiative Minder le pouvaient, elle a tenu parole. La chose a été faite vendredi par Fabien Wulff-Georges, président romand du comité de soutien à l'initiative Minder.

«Ils ont accepté et ont même proposé de nous les offrir». Le président espère que ce geste, qu'il qualifie de «bon joueur», servira d'exemple pour le futur: «Je crois qu'Economiesuisse a compris que ces achats de noms de domaine bloquaient le processus démocratique. Ils justifiaient leur pratique par sa légalité, mais je pense qu'ils ont surtout profité du vide juridique à ce sujet.»

Cristina Gaggini confirme l'information. «J'ai contacté notre service informatique. Nous pourrons rétrocéder ces noms de domaine dès lundi». Fabien Wulff-Georges attend le feu vert du comité national pour finaliser le «rachat»: «Nous devons encore définir si nous acceptons de les reprendre gratuitement ou si nous offrons de les payer.»

Quant à Economiesuisse, elle va reconsidérer sa politique en matière de noms de domaine: «Nous ferons sans doute une autocritique à la fin de la campagne. Je pense que nous continuerons à en acheter, mais nous allons changer la manière», conclut Cristina Gaggini.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!