Actualisé 24.01.2011 à 13:49

Drame du lac de BienneLa police a fait appel à des images satellites

La police a utilisé des images satellites pour tenter de comprendre le déroulement des faits, dans le cadre du drame du lac de Bienne.

La police a eu recours à un moyen peu conventionnel pour tenter de connaître le déroulement de l'accident sur le lac de Bienne qui a coûté la vie à une femme. Elle s'est adressée à l'armée pour savoir s'il existait des images satellites prises lors de ce drame.

Mais le résultat s'est révélé négatif, a expliqué lundi à l'ATS Martin Bühler, porte-parole au Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS). M. Bühler confirmait une information publiée dans le «Bieler Tagblatt».

Théoriquement, il y aurait pu avoir des vues aériennes du lieu de l'accident prises par des satellites ou par l'Office fédéral de la topographie, Swisstopo. Mais comme l'accident a eu lieu un dimanche, cette probabilité était assez faible.

Pas de nouveaux éléments

La police cantonale bernoise n'a pas donné lundi de nouveaux éléments sur l'enquête en cours. Les résultats des expertises liées au décès d'une femme mutilée par un bateau sur le lac de Bienne cet été ne sont toujours pas connus. Le principal suspect reste un homme de 74 ans domicilié dans la région.

Le 11 juillet, une femme de 24 ans avait été heurtée par un yacht alors qu'elle était sur un bateau pneumatique avec son fiancé près de l'Ile Saint-Pierre. Ses jambes avaient été sectionnées par l'hélice. Elle devait succomber à une hémorragie dans les bras de son ami. L'embarcation avait poursuivi sa route sans s'arrêter.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!