Genève: La police appelle les baigneurs à la prudence
Actualisé

GenèveLa police appelle les baigneurs à la prudence

Se baigner dans le lac Léman ou dans le Rhône n'est pas sans danger.

La police genevoise a rappelé lundi aux baigneurs les précautions à observer pour éviter les accidents. Il est notamment recommandé de ne pas s'approcher à la nage des bateaux.

Avec l'été, les envies de baignades se font plus pressantes. Reste que cette activité n'est pas sans risque. «Nous avons à Genève une grande concentration de bateaux sur une surface d'eau fermée», a relevé devant les médias le commandant de la gendarmerie genevoise, le major Olivier Grosjean.

La police conseille aux nageurs de ne pas se diriger vers les embarcations. «Il est parfois difficile aux commandes d'un bateau de voir la tête d'une personne au fil de l'eau», a noté M. Grosjean. Il est par ailleurs formellement interdit de plonger des débarcadères utilisés par un service public ou des ponts, a rappelé le major.

Outre les bateaux, les baigneurs doivent faire attention aux risques d'hydrocution. La température de l'eau du lac peut changer très rapidement en fonction de la direction du vent. La jonction de l'Arve et du Rhône est également un endroit ou la températures de l'eau varie subitement, avec des différence allant jusqu'à 15 degrés. (ats)

Ton opinion