Actualisé 10.08.2007 à 13:38

La police britannique aux aguets sur les attentats dans les transports

Trois hommes accusés de conspiration avec les kamikazes qui ont tué 52 personnes dans les attentats contre les transports londoniens en juillet 2005 ont plaidé non coupable devant un tribunal vendredi.

Les trois hommes, Mohammed Shakil, 31 ans, Sadeer Saleem, 27 ans, et Wahid Ali, 24 ans, sont accusés de conspiration en vue de commettre des attentats à la bombe contre le réseau des transports en commun ou des attractions touristiques de Londres, «d'une nature susceptible de mettre des vies en danger ou de causer d'importantes blessures».

Les accusés comparaissaient devant la Cour criminelle centrale de Londres lors d'une séance préliminaire réalisée par vidéoconférence depuis leur prison.

Les quatre kamikazes et 52 passagers sont morts dans les attaques du 7 juillet 2005 contre trois métros et un bus londoniens.

Les trois suspects sont tous du quartier de Beeston de Leeds, dans le nord de l'Angleterre, d'où étaient également originaires plusieurs des kamikazes.

Deux des suspects ont été arrêtés le 22 mars dernier alors qu'ils s'apprêtaient à embarquer dans un avion pour le Pakistan à l'aéroport de Manchester. Le troisième a été interpellé à Leeds le même jour. AP

mgh/v331 (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!