14.10.2019 à 21:44

LausanneLa police combat le danger du «nez dans le portable»

De plus en plus de piétons sont absorbés par leur téléphone en ville. Un jeu montre les dangers de cette sale manie.

von
Francesco Brienza

On ne peut pas être concentré à la fois sur son smartphone et sur la route. C'est le message que la police municipale fait passer dans le cadre de la Semaine olympique, qui se tient jusqu'à jeudi à Ouchy. Pour l'illustrer, elle a choisi une animation ludique. «On remet un appareil aux participants, explique Anne-Sophie Stoll, responsable de la prévention routière. Il contient un message qu'ils doivent lire et retenir, tout en traversant un parcours d'obstacles et un faux passage piéton.»

Le résultat est bluffant: ceux qui retiennent bien le mot ont «risqué» leur vie dix fois, tandis que les plus prudents ont tout oublié du fameux texte. À l'heure du débrief, les enfants sont réceptifs. Mission accomplie. «Au sens de la loi, les piétons ont le droit de consulter leur natel, admet Anne-Sophie Stoll. En même temps, on est toujours censé être prudent au bord d'une route. En expérimentant, les gens comprennent qu'on est plus vulnérable quand on est distrait.»

Ouvert aux jeunes de 8 à 15 ans, l'atelier concerne aussi les adultes. «Statistiquement, on ne sait pas combien d'accidents sont dus à l'utilisation d'un smartphone, indique Nicolas Kessler, porte-parole du Bureau de prévention des accidents. Mais la problématique va en s'accentuant, c'est certain.» En 2018, un sondage a montré que 71% des 15-24 ans consultaient leur natel en marchant dans la rue. Chez les 65 ans et plus, cette proportion tombe à 28%.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!