Actualisé

BahreïnLa police disperse des manifestants

Dans la capitale Manama, la police a violemment dispersé mardi matin des centaines de manifestants qui tentaient de s'approcher de la place de la Perle pour commémorer le début du soulèvement à Bahreïn.

Certains des jeunes manifestants, venant des villages chiites entourant Manama, ont pu s'approcher jusqu'à environ 500 mètres de la place de la Perle, entourée d'un important dispositif de sécurité, ont indiqué ces témoins.

«A bas Hamad», (le roi Hamad Ben Issa Al-Khalifa), scandaient les jeunes, dont certains étaient revêtus de linceuls blancs pour marquer leur disposition au martyre, et qui brandissaient le drapeau bahreïni, rouge et blanc.

Des activistes défient la police depuis dimanche

La police a lancé des grenades lacrymogènes et assourdissantes pour disperser les jeunes, qui manifestaient à l'appel de la coalition des «Jeunes du 14 février», un groupe radical qui utilise massivement les réseaux sociaux pour mobiliser ses partisans.

Depuis dimanche, des activistes tentent de défier la police et de marcher sur la place de la Perle, où des opposants avaient observé un sit-in du 14 février à la mi-mars 2011 avant d'en être violemment chassés par les autorités, qui y avaient rasé le monument central de la place.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!