Actualisé 02.07.2014 à 05:20

Mondial 2014

La police disperse une manif' avec des gaz lacrymogènes

Des protestataires ont été gazés, dans la nuit de mardi à mercredi, tandis qu'ils manifestaient contre le Mondial 2014.

La police brésilienne a tiré des grenades de gaz lacrymogène et des balles de caoutchouc dans la nuit de mardi à mercredi pour disperser quelque 300 manifestants dans le centre de Sao Paulo qui demandaient la libération d'autres manifestants arrêtés lors de rassemblements anti-Mondial.

Selon les médias locaux, au moins six personnes ont été arrêtées au cours de la manifestation, mais au moins deux d'entre elles ont été libérées par la suite.

Le Brésil a été secoué il y a un an, en pleine Coupe des confédérations, par une fronde sociale historique contre les 11 milliards de fonds publics engloutis dans l'organisation du Mondial-2014 aux dépens de l'amélioration des services publics.

Radicalisation du mouvement

Depuis, les manifestations ont perdu en intensité mais se sont radicalisées, notamment sous l'action des anarchistes du groupe Black Bloc.

Depuis le coup d'envoi du Mondial, le 12 juin, des rassemblements ont été organisés dans la plupart des villes où se disputaient des matches, mais n'ont rassemblé que 200 personnes en moyenne dans ce pays de 200 millions d'habitants.

Selon les observateurs locaux, la passion du football, la répression des marches du 12 juin à Sao Paulo et Rio ainsi que la radicalisation du mouvement ont détourné de nombreux Brésiliens de la contestation. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!