Actualisé 03.12.2014 à 10:11

Lac de Neuchâtel

«La police du lac vaudoise est insupportable!»

Des navigateurs neuchâtelois sont excédés par «les méthodes de cow-boys» de la brigade du lac vaudoise, qui cogère désormais les patrouilles sur l'ensemble du lac.

de
frb

Depuis le 15 août de cette année, les gendarmes vaudois et fribourgeois sont chargés de patrouiller sur l'ensemble du lac de Neuchâtel. Une convention entre les trois cantons a été signée, et la police cantonale neuchâteloise délègue désormais la surveillance des eaux à ses voisines. La transition ne se fait toutefois pas sans accrocs, comme l'ont révélé mercredi «L'Express» et «L'Impartial».

Plusieurs plaisanciers, souvent très expérimentés, dénoncent l'attitude zélée et désagréable de la brigade vaudoise. «Ils se comportent comme des Rambo, accuse un navigateur avec 70 ans de métier sur les trois lacs. Ils sont absolument insupportables!» En cause: des tracasseries de routine traitées sans aucun tact. «Ils ont fondu sur moi en croyant que mon annexe n'était pas immatriculée, mais ils se sont trompés», se souvient Eric von Kaenel. Rebelote quelques jours plus tard, pour une question de distance par rapport au rivage. «En 70 ans, je n'avais pas eu un seul contrôle. Je comprends que la police doive faire son boulot, mais pas comme ça.» D'autres témoignages font état de fouilles sans motif. «De plus en plus souvent lorsque nous naviguons, une embarcation de police nous suit, nous tourne autour et les agents nous demandent nos permis et demandent à voir notre équipement», déplore un autre plaisancier.

Dans les colonnes des quotidiens neuchâtelois, la police vaudoise se défend de faire du zèle. «Le lac, c'est comme la route. Il peut y avoir des accidents», indique Philippe Jaton, porte-parole. Selon lui, les plaisanciers ont parfois de la peine à comprendre que les contrôles sont faits pour améliorer la sécurité de tous. Mais il reconnaît également que sur le lac, les gendarmes ne constatent que «très peu d'infractions».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!