Malaisie: La police emmène «Spiderman» au poste
Actualisé

MalaisieLa police emmène «Spiderman» au poste

Alain Robert, surnommé le «Spiderman» français, a été interpellé mardi après avoir escaladé les tours Petronas de Kuala Lumpur, à sa troisième tentative, a indiqué la police.

Alain Robert est parvenu au sommet de l'immeuble de 88 étages et de 452m de haut à l'aube avant d'être accueilli par des responsables de la sécurité, a indiqué à l'AFP Muhammad Sabtu Osman, chef de la police de Kuala Lumpur.

«Nous l'avons emmené au poste de police pour vérifier son passeport. Il pourrait faire l'objet de poursuites», a-t-il ajouté.

Le Français de 46 ans, aux cheveux longs, célèbre pour ses ascensions illégales d'édifices urbains, avait tenté une première fois en mars 1997 d'escalader les tours puis de nouveau en 2007 avant d'être interpellé puis relâché.

Terminées en 1998, les tours jumelles Petronas ont longtemps été les plus hautes du monde avant d'être détrônées en 2004 par la tour Taipei 101 à Taïwan, haute de 508m puis par le Burj Dubaï (688m).

Le premier «vrai» gratte-ciel gravi par Alain Robert remonte à 1994. Il était alors monté en haut de la tour de la CityBank à Chicago.

Depuis, il a escaladé une centaine d'édifices dans le monde. Ses ascensions lui sont souvent «commandées» par des entreprises ou des associations.

Les précédents exploits d'Alain Robert

Ton opinion