Royaume-Uni: La police enquête sur plusieurs paquets suspects
Actualisé

Royaume-UniLa police enquête sur plusieurs paquets suspects

Un colis suspect a été retrouvé à l'université de Glasgow, au lendemain de petits engins explosifs découverts à Londres. La police voit un lien entre les deux affaires.

Trois «petits engins explosifs» ont été retrouvés dans des bâtiments des aéroports de Londres City et Heathrow, ainsi qu'à la gare de Waterloo.

Trois «petits engins explosifs» ont été retrouvés dans des bâtiments des aéroports de Londres City et Heathrow, ainsi qu'à la gare de Waterloo.

Keystone

La police antiterroriste britannique a établi un lien entre un colis suspect retrouvé mercredi à l'université de Glasgow et des petits engins explosifs découverts la veille à Londres. Des démineurs ont fait exploser le paquet retrouvé en Ecosse.

«En raison des similitudes dans le colis, de ses marques et du type de dispositif retrouvé à Glasgow, nous le traitons comme étant lié aux trois colis sur lesquels nous enquêtons à Londres», a déclaré le commandant de la police antiterroriste. «Nous travaillons en étroite collaboration avec nos collègues de la police écossaise et les deux enquêtes se déroulent conjointement», a-t-il ajouté.

Dans un autre communiqué, le chef adjoint de la police écossaise a précisé que l'enquête sur le colis retrouvé à Glasgow en était «à ses débuts, mais qu'il n'y a aucun risque pour le public.».

Des timbres irlandais

Mardi, la police antiterroriste britannique avait ouvert une enquête sur trois «petits engins explosifs» retrouvés dans des bâtiments des aéroports de Londres City et Heathrow, ainsi qu'à la gare de Waterloo. Ces engins se trouvaient dans des enveloppes matelassées de format A4, et semblaient «susceptibles de provoquer un petit feu lors de leur ouverture», avait précisé la police.

Les enquêteurs explorent «un certain nombre de pistes, notamment la possibilité que les paquets viennent d'Irlande. Nous restons toutefois ouverts concernant les responsables et motivations possibles», a indiqué la police antiterroriste.

Selon la chaîne Sky News, des timbres irlandais étaient collés sur les enveloppes, et la police irlandaise avait indiqué mardi «assister la police londonienne dans ses enquêtes». (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion