Genève: La police enquête sur une mystérieuse avarie d'avion

Actualisé

GenèveLa police enquête sur une mystérieuse avarie d'avion

Le train d'atterrissage d'un appareil de Swiss était endommagé, mardi matin. Un acte de malveillance n'est pas exclu.

par
jef
La panne a affecté un Airbus A319 de Swiss.

La panne a affecté un Airbus A319 de Swiss.

Keystone/Steffen Schmidt

Un étrange incident s'est produit sur le tarmac de l'aéroport de Genève mardi matin. Une avarie sur le train d'atterrissage d'un airbus A319 de la compagnie Swiss à destination de Munich a été détectée. Ainsi que le rapporte le site tdg.ch, une enquête de police a été ouverte. Un éventuel acte de malveillance est en effet envisagé.

Les passagers du vol LX 1120, qui devait décoller à 6h20, ont été priés de quitter l'appareil dans lequel ils avaient déjà embarqué. Le pilote avait en effet constaté, via son tableau de bord, une baisse de pression hydraulique sur un train d'atterrissage. Les mécaniciens appelés sur place ont jugé cette panne bizarre. Deux raccords hydrauliques étaient descellés. Par ailleurs, une trappe d'accès à cette zone sensible n'était pas scellée avec du ruban adhésif, alors qu'elle aurait dû l'être.

Gravité difficile à évaluer

La police, le Ministère public (qui a envoyé un procureur sur place mardi matin) et l'aéroport confirment l'épisode mais ne donnent pas plus de détails. Impossible de savoir si on se situe dans le registre de la valise abandonnée, qui déclenche tout un processus sécuritaire selon une logique de précaution, ou si l'incident possède un caractère de gravité plus prononcé.

Enquête de police rare

Si les incidents techniques sur les avions sont fréquents, l'ouverture d'une enquête de police est rare. Selon les informations à notre disposition, l'avarie détectée n'aurait pas pu causer de dommages majeurs: d'une part, des circuits de secours, intacts, auraient pu suppléer celui qui était endommagé; d'autre part, la fuite était trop importante pour qu'elle passe inaperçue avant le décollage.

L'avion volait quelques heures plus tard

Contactée, Swiss indique que l'incident fait l'objet d'une enquête en cours. Par conséquent, sa porte-parole Meike Fulhrott ne s'exprime pas sur les éventuelles conséquences de cette panne si elle n'avait pas été repérée. Elle n'évalue pas plus la probabilité de cette dernière possibilité. En revanche, elle indique que l'Airbus A319 concerné s'est envolé le jour même de Cointrin, «à 12h44 précises».

Ton opinion