Criminalité - La police espagnole arrête un des principaux chefs de la mafia calabraise
Publié

CriminalitéLa police espagnole arrête un des principaux chefs de la mafia calabraise

Surnommé le «boss des boss» par les médias italiens, Domenico Paviglianiti marchait dans les rues de Madrid au moment où il a été arrêté.

La police espagnole a annoncé jeudi, avoir arrêté à Madrid Domenico Paviglianiti, l’un des principaux chefs de la 'ndrangheta, la puissante mafia calabraise, et «l’un des fugitifs les plus recherchés d’Italie». Paviglianiti a été arrêté en plein jour alors qu’il marchait dans une rue de la capitale espagnole, comme le montre une vidéo publiée par la police, dans le cadre d’une opération commune avec les carabiniers italiens.

«L’homme arrêté, considéré comme l’un des fugitifs les plus recherchés d’Italie, a été interpellé en possession de faux documents portugais, de six téléphones portables et de près de 6000 euros en espèces», a indiqué la police dans son communiqué.

Déjà condamné en 2005

Selon la police espagnole, Paviglianiti avait été condamné en 2005 à 30 ans de prison après avoir été arrêté en Espagne en 1996 puis extradé en Italie en 1999.

Accusé notamment d’un meurtre pour lequel il a été condamné à 16 ans de prison, il lui reste 11 ans et huit mois à purger. Le mafieux avait réussi à être libéré en 2019, en raison d’un vice de forme judiciaire, après avoir passé plus de 20 ans derrière les barreaux.

Mais un nouveau mandat d’arrêt avait été pris contre lui en Italie, après une décision judiciaire annulant sa remise en liberté. Parti en Espagne après sa libération, la police a réussi à retrouver sa trace en localisant une partie de sa famille à Barcelone, où il s’est réfugié pendant quelques mois après sa libération avant de venir s’installer à Madrid. Il restait «de l’avis des enquêteurs, l’un des principaux responsables du crime organisé en Calabre», selon le communiqué de la police.

Le «boss des boss»

Paviglianiti est surnommé le «boss des boss» par les médias italiens, pour son rôle dans des crimes commis dans les années 1980 et 1990, notamment lors d’une guerre des clans au sein de la Ndrangheta. En mars, un autre parrain de la Ndrangheta, identifié par la garde civile espagnole par ses seules initiales G.R, avait été arrêté à Barcelone.

Basée en Calabre dans le sud de l’Italie, la 'ndrangheta est considérée comme l’un des syndicats du crime les plus riches et les plus puissants en raison du contrôle qu’il exerce sur une grande partie de la cocaïne qui entre en Europe. La 'ndrangheta a étendu ses activités dans le monde entier, devenant plus redoutable que la Cosa Nostra sicilienne.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires