Gare de Morges (VD) - La police fait feu à plusieurs reprises, un homme meurt sur le quai
Publié

Gare de Morges (VD)La police fait feu à plusieurs reprises, un homme meurt sur le quai

Les faits se sont déroulés sur la voie 4, lundi en début de soirée. Selon les forces de l’ordre, l’individu aurait sorti un couteau et se serait montré menaçant.

Lecteur-reporter

Lundi vers 18h à la gare de Morges (VD), des riverains ont entendu plusieurs coups de feu. «Il y en a eu d’abord deux. On a cru que c’était des pétards, mais on a quand même regardé ce qu’il se passait. Et là, on a entendu une troisième détonation», raconte un lecteur. Il a ensuite aperçu quatre policiers, arme à la main, qui se tenaient à bonne distance d’un homme, à terre.

La confirmation de l’intervention est tombée dans la soirée. Dans un communiqué, la police cantonale explique avoir été avisée de la présence d’un individu agité sur l’un des quais. Deux patrouilles se sont rendues sur place afin d’entrer en contact avec celui-ci et de le prendre en charge. D’après les premiers éléments de l’enquête, malgré la sommation d’usage d’un des agents, l’individu aurait exhibé un couteau, se montrant menaçant.

Un agent de la Police Région Morges a fait usage de son arme de service à plusieurs reprises. Blessé, l’homme, un Suisse âgé de 37 ans domicilié dans le canton de Zurich, a été immédiatement pris en charge par les policiers qui ont commencé le massage cardiaque avant de passer le relais aux services sanitaires. Malgré l’intervention des secours, l’individu est décédé sur place des suites de ses blessures.

«Du jamais-vu à Morges»

Une habitante de la région qui est arrivée à la gare peu après les faits n’en revient pas: «Je n’avais jamais vu ça à Morges. Il y avait un dispositif énorme avec des gens de la police scientifique et d’autres en costard-cravate. Ça avait l’air d’être grave.» En plus de tentes blanches montées sur place, des trains marchandises ont été parqués de part et d’autre du quai où les faits se sont déroulés, pour faire barrage aux regards curieux.

Le Procureur de permanence de la Division des affaires spéciales du Ministère public central s’est rendu sur les lieux et a ouvert une instruction pénale afin d’établir les circonstances du décès. Les intervenants ont été entendus. Les investigations sont confiées au Détachement d’investigations spéciales policières (DISPO), et menées par les inspecteurs de la police de sûreté, avec l’appui des médecins légistes du CURML et des spécialistes de la police scientifique.

1 / 4
L’incident s’est passé lundi en début de soirée. 

L’incident s’est passé lundi en début de soirée.

Lecteur-reporter
Lecteur-reporter
Lecteur-reporter
(jfz/dri)

Ton opinion