Espagne: La police fait une grosse prise de cocaïne

Actualisé

EspagneLa police fait une grosse prise de cocaïne

La police espagnole a annoncé samedi avoir intercepté dans l'Atlantique un bateau chargé de près de deux tonnes de cocaïne à destination de l'Europe et venant du Venezuela.

Joli butin pour la police espagnole.

Joli butin pour la police espagnole.

Au terme d'une enquête menée avec les services portugais et britanniques, une unité d'élite a arraisonné le bateau le 15 mars, à 700 milles nautiques au sud-ouest du Cap Vert, selon un communiqué de la police.

Lors de cette opération parmi les plus importantes de ces dernières années en Espagne, les cinq marins, quatre Brésiliens et un Coréen, ont été arrêtés de même que les quatre organisateurs présumés du trafic, interpellés le lendemain à Porto, au Portugal.

L'enquête avait débuté au Portugal, où les spécialistes anti-drogue des trois pays impliqués avaient repéré un groupe de trafiquants opérant depuis Porto et qui avait effectué en février un voyage au Venezuela.

Le bateau transportant la marchandise, qui faisait route probablement vers le Portugal ou la Galice, dans le nord-ouest de l'Espagne, a été localisé en mer, «alors qu'il attendait de transférer la drogue à l'équipage d'un autre navire», selon le communiqué.

Assaut

Conduit sur place à bord d'un navire de la marine espagnole, un commando anti-drogue a donné l'assaut le 15 mars. Les enquêteurs ont découvert à bord du bateau «de nombreux paquets de cocaïne, pour un poids total d'environ deux tonnes, dissimulés dans des compartiments à l'avant du navire», ainsi qu'un sac renfermant «une grande quantité de dollars».

Selon la police espagnole, le réseau était formé «par un important groupe de fournisseurs de cocaïne, basé au Venezuela», qui acheminait la drogue par voie maritime jusqu'à un second navire chargé du transport vers l'Europe.

La branche du réseau basée en Espagne et au Portugal se chargeait «d'entrer en contact avec le groupe vénézuélien et de coordonner l'opération maritime, assurant la réception de la cocaïne puis sa distribution en Europe».

L'Espagne, malgré de nombreuses opérations de police, reste la principale porte d'entrée en Europe de la cocaïne provenant d'Amérique latine.

La précédente opération d'envergure, sur terre, remonte au début de cette année: la police espagnole avait annoncé le 6 février avoir saisi dans un entrepôt d'Elche, près d'Alicante, dans l'est de l'Espagne, plus de quatre tonnes de cocaïne provenant de Colombie, dissimulée dans un stock de cuir. (afp)

Ton opinion