Actualisé 28.04.2017 à 11:02

Opération antiterroriste à LondresLa police forcée d'ouvrir le feu en pleine rue

Six personnes ont été arrêtées et une femme blessée par balle jeudi dans le cadre d'une opération antiterroriste de la police britannique à Londres.

La tension est montée d'un cran vendredi à Londres où la police a reconnu une hausse de l'activité terroriste avec des arrestations «presque quotidiennes» après celle, la veille, d'un homme armé de couteaux et une opération antiterroriste en soirée.

Au total, le raid a permis l'arrestation de six personnes, toutes soupçonnées d'activités terroristes: un adolescent de 16 ans et une jeune femme de 20 ans ont été interpellés au domicile visé, un jeune homme de 20 ans a été arrêté dans les parages de cette habitation, un homme et une femme, tous deux âgés de 28 ans, lorsqu'ils sont rentrés plus tard à cette adresse, et une femme de 43 ans a été interpellée par la suite dans le Kent, dans le sud-est de l'Angleterre, a précisé la police britannique vendredi matin.

«Dans les deux cas, je pense que nous avons neutralisé les menaces qu'ils posaient», s'est félicité Neil Basu, le coordinateur national du contre-terrorisme lors d'une conférence de presse. Mais, «ce sont les communautés qui vont battre le terrorisme et nous dépendons de votre vigilance», a-t-il ajouté, appelant la population à continuer de signaler tout comportement suspect.

«Un gars avec un masque à gaz et une mitraillette»

«J'ai vu des policiers masqués et lourdement armés, raconte un habitant du quartier cité par la BBC. Et puis il y avait ce gars qui courait dans la rue avec un masque à gaz et une mitraillette.» Le quinquagénaire ajoute avoir vu également une jeune femme se faire menotter et embarquer.

«Bang bang bang»

Une autre personne a affirmé avoir entendu des coups de feu tandis qu'elle partait faire les courses. «Ça faisait 'bang bang bang' de tous les côtés», raconte ce témoin. Des coups de feu tirés en pleine rue, comme le montre bien cette vidéo qui circule sur les réseaux sociaux.

Sous surveillance

«L'adresse (où l'opération de Londres a été menée, ndlr) et les personnes qui y sont liées étaient sous la surveillance de responsables de la lutte antiterroriste, dans le cadre d'une opération en cours menée par les services de renseignement», révèle la police dans son communiqué.

«Après les horreurs à Londres il y a quelques semaines, (...), je voulais rassurer la population sur le fait que le niveau en augmentation d'activité terroriste est pris en compte par la police et les services de sécurité à travers le pays et nous procédons à des arrestations presque quotidiennes», a déclaré vendredi matin Neil Basu. La femme blessée par balle «est toujours à l'hôpital dans un état sérieux mais stable», a-t-il ajouté. (20 minutes/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!