La police mise sur le laser pour la rentrée scolaire
Actualisé

La police mise sur le laser pour la rentrée scolaire

Aujourd'hui débute une campagne d'envergure pour renforcer la sécurité routière aux abords des écoles.

C'est la rentrée! Et les écoliers ne seront pas les seuls à se presser aux abords des établissements scolaires. La police sera également de la partie afin de déployer «des moyens exceptionnels de prévention, dissuasion et répression», indique-t-elle. Près de 210 agents œuvreront pour la sécurité dans chaque tranche horaire pendant la durée de la campagne, c'est-à-dire jusqu'au 1er septembre.

Un nouvel outil sera mis en vigueur afin de traquer les conducteurs pressés: le pistolet laser. Dernier cri dans le domaine du contrôle de la vitesse automobile, ce dispositif intègre, pour la première fois, la panoplie répressive de la brigade du trafic. Très discret et rapide à déployer, ce pistolet dispose d'un rayon laser de 500 mètres et peut flasher les contrevenants depuis n'importe quel endroit. De plus, il est indécelable par les avertisseurs radars que certains automobilistes possèdent.

Les dépassements de vitesse ne seront pas les seules causes de contraventions. Les policiers promettent de porter une attention particulière quant au respect des règles générales de prudence. La distraction au volant (portable, lecture) ou la protection des occupants des véhicules (ceinture de sécurité, siège pour enfant, casque) sont la cause de nombreux accidents. Chaque année, 260 enfants sont victimes d'accidents aux abords des établissements scolaires. Le pistolet vise à faire baisser ce nombre.

Shahin Ammane

Ton opinion