Canton d’Argovie - «La police part-elle à la chasse aux automobilistes?»
Publié

Canton d’Argovie«La police part-elle à la chasse aux automobilistes?»

La présence d’un radar partiellement recouvert par un filet de camouflage a interpellé un automobiliste, vendredi matin à Rheinfelden (AG). Il s’agit d’une pratique courante, se justifie la police locale.

Le radar n’est resté que quelques heures à cet emplacement, selon les forces de l’ordre.

Le radar n’est resté que quelques heures à cet emplacement, selon les forces de l’ordre.

Lecteur-reporter

Avec son filet de camouflage aux couleurs automnales, on aurait peut-être pu le confondre avec un soldat en treillis, un photographe animalier ou un chasseur en quête de gibier. Or c’est bien un radar qui a été posté, vendredi matin, sur une route de la commune de Rheinfelden (AG), à deux pas de la frontière avec l’Allemagne.

De quoi étonner un automobiliste de la région: «La police part-elle à la chasse aux automobilistes ?», s’interroge-t-il. L’Alémanique dit ne pas avoir d’aversion particulière envers les radars, mais il estime que la sécurité routière n’est pas l’objectif premier d’une telle installation. Même son de cloche du côté d’un porte-parole de la police cantonale argovienne, qui suppose que le dispositif en question «vise davantage la répression que la prévention».

De son côté, la police régionale rétorque qu’il s’agit d’un procédé courant lors de l’installation de radars mobiles. Ces derniers ne sont laissés que quelques heures sur place, et il est important qu’ils n’attirent pas trop l’attention. Les forces de l’ordre ajoutent que dans le cas présent, le dispositif a été placé sur cette rue à la suite de plaintes des habitants du quartier.

(lah/lph)

Ton opinion

182 commentaires