Accident patrouille contre scooter: La police passe aux aveux
Actualisé

Accident patrouille contre scooterLa police passe aux aveux

Comme l'annonce la Tribune de Genève ce matin, la police reconnaît que le véhicule impliqué dans la spectaculaire collision avec un scooter roulait à une vitesse inadaptée.

par
tpi

On ne sait pas encore à quelle vitesse exacte circulait la voiture de patrouille qui a percuté un scootériste. En revanche, on sait désormais que le véhicule roulait trop vite. «Au vu de ce qui ressort pour le moment, la vitesse du véhicule était vraisemblablement inadaptée», reconnaît Éric Grandjean, porte-parole de la police cantonale.

Mais seule l'étude minutieuse du dispositif RAG - sorte de boîte noire embarquée sur les voitures de patrouille - pourra déterminer la vitesse exacte ainsi que le comportement du conducteur juste avant l'impact. Un dispositif dont la présence est connue des agents.

Le 22 juillet dernier, une patrouille de police en mission d'intervention sur un cambriolage percutait un scootériste sur le carrefour formé par le boulevard George-Favon et la rue Harry-Marc. Le choc, très violent, a infligé de graves blessures à l'usager du deux roues, toujours hospitalisé.

Ton opinion