La police prend le maire pour un traficant de drogue
Actualisé

La police prend le maire pour un traficant de drogue

Des policiers qui cherchaient des trafiquants de marijuana ont sonné à la mauvaise porte. Ils ont abattu par erreur les deux chiens d'un maire de banlieue et menotté sa belle-mère au sol.

Jeudi, le jeune maire de Berwyn Heights, Cheye Calvo a indiqué qu'il demandait une enquête fédérale sur cette intrusion effectuée à son domicile sans autorisation.«Nous avons demandé à la division de la défense des droits civiques du département de la Justice d'enquêter sur cet incident», a indiqué le maire à l'AFP. Selon lui, la police était pourvue d'un mandat «standard» pour entrer dans la maison mais celui-ci ne lui permettait d'y faire une intrusion brutale.Le 29 juillet en fin de journée, alors qu'il rentrait chez lui, le maire a ramassé son courrier et notamment un paquet. Une fois chez lui, la police, qui avait connaissance que ce paquet contenait plusieurs kilos de marijuana, a lancé un raid sur le domicile de l'élu. Les policiers d'élite du comté de Prince George ont fait irruption, tiré immédiatement sur les deux chiens de la famille, des labradors qu'ils ont tués sur le coup, et jeté au sol la belle-mère de l'élu menottée, a raconté le maire.Lui-même, en chaussettes et en caleçon alors qu'il se changeait, a été contraint de descendre les escaliers de sa maison à reculons les mains en l'air avant d'être menotté.«Au bout d'une heure, il est venu à l'idée de la police qu'ils n'étaient pas des trafiquants de drogue», a ironisé dans le Baltimore Sun, l'avocat du maire Timothy Maloney.La police, qui depuis, a interpellé cette semaine deux individus impliqués dans ce système de livraison illicite de marijuana où plus de 50 kilos de drogue ont déjà été saisis, n'a pas présenté d'excuses au maire.«Bien sûr, nous comprenons la douleur causée par la perte de ces animaux», a juste indiqué jeudi Sharon Taylor, la porte-parole de la police du comté de Prince George, sur la chaîne CNN. (afp)

Ton opinion