Actualisé 26.01.2015 à 10:39

Ukraine

La police prépare l'évacuation des enfants

Sept soldats ukrainiens et deux civils ont été tués en 24 heures dans l'est séparatiste prorusse, où les autorités préparaient lundi l'évacuation des enfants de plusieurs localités.

1 / 901
14.04 Les autorités de la péninsule de Crimée annexée en mars 2014 par la Russie ont interdit mercredi l'assemblée des Tatars de Crimée, le Medjlis.

14.04 Les autorités de la péninsule de Crimée annexée en mars 2014 par la Russie ont interdit mercredi l'assemblée des Tatars de Crimée, le Medjlis.

Reuters
03.03 Les civils vivant dans les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk évoquent un «isolement physique, politique, social et économique», relève le Haut Commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad Al Hussein dans son rapport publié ce jeudi à Genève.

03.03 Les civils vivant dans les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk évoquent un «isolement physique, politique, social et économique», relève le Haut Commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad Al Hussein dans son rapport publié ce jeudi à Genève.

Keystone
20.02 Les Ukrainiens commémorent la répression du Maïdan, survenue il y a deux ans.

20.02 Les Ukrainiens commémorent la répression du Maïdan, survenue il y a deux ans.

epa/Roman Pilipey

«Sept soldats ont été tués et 24 autres blessés dans des tirs au cours des dernières 24 heures», a annoncé un porte-parole de l'armée ukrainienne, Vladislav Seleznev.

Selon l'armée ukrainienne, les rebelles ont tiré 115 fois au cours des dernières 24 heures sur les positions de l'armée ukrainienne et les localités des régions séparatistes de Donetsk et Lougansk, dans l'est du pays. Les autorités pro-Kiev de l'Est séparatiste prorusse ont de leur côté annoncé qu'elles préparaient l'évacuation des enfants de plusieurs localités des régions rebelles de Donetsk et de Lougansk, après les bombardements meurtriers du port stratégique de Marioupol.

Une centaine d'enfants

Le chef de la police de la région de Donetsk, Viatcheslav Abroskine, a indiqué que la police procédait à l'évacuation des enfants des localités de Mariïnka et Krasnogorivka (20 km au nord-est de Donetsk) vers la région voisine de Dnipropetrovsk. Le gouverneur loyal à Kiev de la région de Lougansk, Guennadi Moskal, a annoncé lundi qu'une centaine d'enfants se trouvaient toujours dans le village de Troïtske, district de Popasna (60 km à l'est de Lougansk), où deux civils ont été tués au cours des dernières 24 heures dans de violents combats.

«Nous devons les évacuer le plus vite possible dans un endroit sûr», a-t-il annoncé dans un communiqué. Le conflit de neuf mois dans l'est séparatiste prorusse de l'Ukraine a connu un tournant samedi avec le bombardement du port stratégique de Marioupol qui a fait 30 morts et une centaine de blessés civils. Cette cité industrielle d'un demi-million d'habitants, dernière grande ville dans le sud-est rebelle à être encore sous contrôle des forces pro-Kiev et dont la prise ouvrirait un pont terrestre entre la Russie et la Crimée annexée en mars, était jusqu'à présent restée à l'écart de combats.

(afp)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!