Berne: La police roule sur le trottoir: «C'est choquant»
Actualisé

BerneLa police roule sur le trottoir: «C'est choquant»

Des agents ont pourchassé un tagueur, le week-end dernier à Berne. Pour ce faire, ils ont roulé en voiture sur le trottoir. L'intervention est désormais qualifiée de dangereuse et disproportionnée.

par
sul/ofu

Des scènes tumultueuses se sont jouées à Berne, dans la nuit de vendredi à samedi. Peu après minuit, des tagueurs cagoulés étaient en train de peindre un graffiti sur un mur de la Neubrückstrasse, près du centre alternatif de la Reitschule. Or leur action a été rapidement interrompue par des agents en civil.

Sur une vidéo publiée par un groupe de jeunes activistes (RJG), on voit les policiers s'approcher en voiture du groupe de tagueurs. Un peu plus loin dans l'enregistrement, une séquence montre la voiture monter sur le trottoir pour pourchasser les tagueurs. Plusieurs personnes doivent se mettre de côté pour éviter l'auto.

Une «intervention choquante»

Sans grande surprise, la version des faits livrée par les activistes, proches de la Reitschule, diffère grandement de celle donnée par la police cantonale bernoise. Un communiqué publié par la Reitschule, le RJG et les Jeunes socialistes (Juso) fait état d'une «intervention choquante» au cours de laquelle les agents ont roulé de «manière ciblée» dans un groupe de personnes, «prenant en compte le fait qu'elles puissent être grièvement blessées voire même mourir». Selon ce même communiqué, les tagueurs n'ont pas cherché la confrontation avec la police.

La police, elle, assure que plusieurs personnes se sont repliées en direction d'un restaurant à proximité de la Reitschule à l'arrivée des agents. Un individu cagoulé aurait en revanche continué à peindre le mur avant de donner un coup contre la voiture et de finalement s'enfuir à son tour. «Si la patrouille est montée sur le trottoir c'est uniquement pour pouvoir rattraper cette personne dans un deuxième temps à pied», explique la porte-parole des forces de l'ordre, Sarah Zwahlen.

Vidéo retouchée

Et d'ajouter: «Les agents ont été menacés et divers objets ont été lancés sur eux. L'attaque était si massive qu'ils ont décidé d'interrompre l'intervention. De retour dans la voiture, ils ont roulé un moment à la vitesse du pas sur le trottoir avant de pouvoir se réengager sur la route.» La porte-parole précise que les agents ont mis en garde les piétons en klaxonnant.

Selon «20 Minuten», la vidéo publiée par RJG ne permet pas de comprendre laquelle des deux parties a raison. Pourquoi? Tout simplement parce que l'enregistrement publié par les activistes a été retouché. Certains passages semblent avoir été enlevés. La vidéo n'a par ailleurs aucun son.

La Reitschule envisage de porter plainte. Affaire à suivre.

Ton opinion