Annemasse (F): La police s'attaque aux placements des trafiquants
Actualisé

Annemasse (F)La police s'attaque aux placements des trafiquants

L'opération «Barons du Livron» a démantelé un réseau de blanchiment d'argent issu de la drogue.

par
Jérôme Faas
Quarante CRS sont arrivés en renfort à Annemasse durant la nuit de lundi à mardi.

Quarante CRS sont arrivés en renfort à Annemasse durant la nuit de lundi à mardi.

«Quand on voit des gérants de garages rouler dans de très grosses cylindrées, on se méfie un peu, mais il fallait des preuves», confie Eric Minchella, adjoint au maire d'Annemasse. Ces preuves, la police les amasse depuis plusieurs mois. Mardi à l'aube, 134 agents et 50 véhicules ont fondu sur Annemasse et sa région. Quatorze individus ont été interpellés.

Berlines de luxe et montres suisses

Les enquêteurs ont saisi d'importantes sommes d'argent, des berlines de luxe, le nec plus ultra de l'horlogerie suisse, de la drogue et des armes. «Il ne s'agissait pas seulement d'arrêter des dealers parce qu'ils dealent, mais de porter atteinte à leurs actifs. Si on les gêne lorsqu'ils réinvestissement leur argent, c'est une autre façon de s'attaquer au trafic», expose Eric Minchella. Plusieurs agents des douanes et du fisc ont ainsi pris part à l'opération.

Drogue écoulée à Genève

L'organisation démantelée regroupe de gros trafiquants de haschisch en passe de se retirer des affaires. Une partie de la drogue était écoulée en Suisse. Les profits, très importants, étaient en train d'être réinjectés dans d'autres activités, dont plusieurs garages cernés mardi. «Cela confirme l'existence de réseaux constitués à cause du Grand Genève. C'est de ceci que nous parlions, et pas des petits dealers, lorsque nous demandions à devenir une zone de sécurité prioritaire (ZSP). La police a frappé très fort et très haut», se réjouit le maire d'Annemasse, Christian Dupessey.

Clients des dancings genevois

Les gros bonnets attrapés, tous issus des quartiers sensibles du Perrier et du Livron, les avaient désertés pour des lieux plus amènes, dont la Vallée Verte. Les boîtes de nuit branchées de Genève, où ils aimaient flamber, perdent de gros clients.

Ton opinion