Espagne: La police saisit en mer trois tonnes de cocaïne
Actualisé

EspagneLa police saisit en mer trois tonnes de cocaïne

21 personnes ont été interpellées lors de cet assaut. C'est l'une des plus importantes opérations anti-drogue des dernières années dans le pays.

21 personnes liées à un réseau vénézuélien ont été interpellées lors de cette opération menée le 29 mai, dont les cinq membres d'équipage du bateau et 16 autres suspects dans plusieurs localités de Galice, une région maritime du nord-ouest de l'Espagne, a annoncé la police vendredi dans un communiqué.

«Plus de trois tonnes de cocaïne réparties dans des paquets» ont été saisies à bord du navire lors de l'opération menée par une unité spéciale de la police, a précisé le communiqué, ajoutant que le capitaine, sud-coréen, et les quatre marins, indonésiens, avaient été arrêtés.

Le bateau de pêche arraisonné était remorqué vendredi vers les côtes galiciennes tandis que les enquêteurs poursuivaient leurs recherches à terre.

La police n'a pas précisé où le navire avait été intercepté mais selon les médias, l'opération, baptisée «Albatros», pourrait avoir eu lieu entre l'Amérique du sud et l'archipel des Açores.

Parmi les personnes interpellées en Galice se trouve, selon la police, «le représentant en Espagne de l'organisation vénézuélienne», qui était chargé de coordonner la livraison de la drogue.

36 tonnes saisies en 1996

Dix perquisitions ont été menées par la police qui a saisi des armes à feu, des ordinateurs, de la documentation et plusieurs véhicules, a ajouté le communiqué.

L'une des plus importantes prises de drogue en Espagne avait été, en 1996, celle de 36 tonnes de haschisch saisies en mer sur un cargo panaméen, dans le port de Marin en Galice.

Cette région ouverte sur l'Atlantique a longtemps été l'un des principaux points d'entrée en Espagne de la drogue venue d'Amérique latine, avant que la multiplication des opérations de police n'incite les trafiquants à modifier leurs routes.

L'Espagne est la principale porte d'entrée vers l'Europe du haschisch et de la cocaïne en provenance d'Amérique latine et d'Afrique, et la police y est confrontée à des réseaux qui ne cessent de s'adapter et d'imaginer des façons de plus en plus ingénieuses de transporter la drogue.

En 2012, l'Espagne a saisi 20,7 tonnes de cocaïne, soit 24,9% de plus qu'en 2011, et 325,5 tonnes de haschisch, un chiffre en baisse de 8,5% par rapport à l'année précédente, selon le ministère de l'Intérieur. Ces chiffres constituent 73,69% du haschisch et 41,21% de la cocaïne que les trafiquants ont tenté d'introduire en Europe durant l'année. (afp)

Ton opinion