Genève: La police traque le parking sauvage en campagne
Publié

GenèveLa police traque le parking sauvage en campagne

Les forces de l’ordre ont intensifié leurs contrôles dans les zones rurales, prises d’assaut par les Genevois.

par
jef
Les agents souhaitent que les Genevois respectent la nature (image prétexte).

Les agents souhaitent que les Genevois respectent la nature (image prétexte).

Police cantonale Genève

«Dernièrement, nous avons amendé plusieurs stationnements illicites en campagne», rapporte Alexandre Brahier. Le porte-parole de la police genevoise met en garde les Genevois qui, avec le retour d’une relative chaleur et l’allègement des mesures covid, se ruent dans la nature. «Nous avons observé beaucoup de parkings sauvages dans les champs, cultivés ou non, aux abords des forêts, sur les chemins d’accès des paysans. Une patrouille qui passe n’hésitera pas à sanctionner, et la police routière a intensifié ses contrôles.»

S’il n’est pas question, comme au printemps, de condamner les parkings proches des lieux de promenade courus des habitants du bout du lac (seul le stationnement sur U lacustre est limité), les forces de l’ordre entendent protéger la nature. «Il n’est pas permis de marcher dans les champs en jachère, ni d’y laisser son chien se promener. Idem pour les vignes.» Alexandre Brahier fait donc de la prévention et appelle à «la discipline individuelle», jugeant «dommage de risquer une amende. Pour le stationnement, cela peut vite monter à 100 francs. Laisser son chien chasser, c’est 150 francs. Un chien qui effraie un promeneur ou un autre animal, c’est 200 francs. Il faut faire attention. Mon conseil, c’est de se rendre en campagne en deux-roues.»

Il relève en revanche qu’en ce qui concerne les rassemblements, la population «a bien joué le jeu». Le week-end passé, aucun regroupement de plus de cinq personnes n’a été constaté au bord du lac, où aucune amende n’a été délivrée pour ce motif.»

Ton opinion

155 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Matt91

04.03.2021, 23:15

On devrait aussi amender sur les cols menant à la Vallée de Joux, quand on voit la monstrueuse gabegie qu'il y a eu tout l'hiver... Merci d'être venus nous voir parce qu'il n'y avait rien ailleurs. ABE.

kiwi-paka

04.03.2021, 18:21

C’est très bien, le manque de respect envers la faune, terrains agricole et privé doit être punis

Beniti Musolino

04.03.2021, 17:49

Il faut bien libérer les places de parc , pour continuer la suppression des automobiles dans ; (cette fois plus en ville, mais dans le canton ) , et bien sure pour construire quelques pistes d'atterrissage pour vélos . Ceci va dans le sens de la démagogie de certain apprentis dictateurs .