Actualisé 06.08.2009 à 18:57

Dalaï lama à GenèveLa politique chinoise à l'égard des minorités a «échoué»

La politique chinoise à l'égard des minorités du pays a «échoué» et doit être modifiée, a estimé jeudi le dalaï lama en visite en Suisse où vit une des plus importantes communautés de réfugiés tibétains d'Europe.

«En 60 ans, ces politiques (chinoises pour les minorités, ndlr) ont fondamentalement échoué (...) à instaurer la confiance», a expliqué le leader spirituel des Tibétains lors d'une conférence de presse à Genève.

Il a jugé nécessaire d'effectuer une «révision scientifique de ces politiques», appelant les autorités chinoises à adopter une approche plus «holistique».

«L'argent à lui seul ne permettra pas à la Chine d'avoir une bonne image», a souligné le dalaï lama. «La confiance repose sur la transparence et l'honnêteté», a-t-il insisté.

Il a également déploré que Pékin n'ait pas modifié son attitude vis-à-vis des minorités malgré les récentes émeutes dans la province du Xinjiang (nord-ouest de la Chine) peuplée de musulmans, notamment Ouïghours.

Concernant la situation au Tibet, le responsable religieux a rappelé qu'il ne militait pas pour la création d'un Etat indépendant contrairement aux accusations des autorités chinoises.

«Il en va de notre responsabilité mutuelle de trouver une solution, sans séparation», a-t-il ajouté.

Mais «le contact avec le gouvernement chinois est devenu difficile», a relevé le dalaï lama venu à Genève pour une conférence internationale destinée à promouvoir le dialogue entre intellectuels chinois et tibétains.

Contrairement à Pékin, les intellectuels chinois se sont montrés «très positifs» sur un dialogue.

Devenu un symbole pour les opposants au régime chinois qui dénoncent les atteintes aux droits de l'Homme dans ce pays, le 14ème dalaï lama, 74 ans, vit en exil en Inde depuis qu'il a fui le Tibet après l'échec d'un soulèvement anti-chinois à Lhassa en 1959.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!