Berne: La politique sur le Net a du succès auprès des jeunes
Publié

BerneLa politique sur le Net a du succès auprès des jeunes

Un millier de jeunes ont été interrogés sur leurs préoccupations. Petit florilège des quelques thèmes qui les concernent.

par
jbm
Comme ici au Parlement des jeunes, la vie politique captive les ados.

Comme ici au Parlement des jeunes, la vie politique captive les ados.

photo: Keystone/Peter Klaunzer

Pour sa sixième édition, le Baromètre de la jeunesse du Credit Suisse met en lumière le fait que la politique a encore la cote auprès des jeunes. La majorité des mille jeunes âgés entre 16 et 25 ans interrogés en Suisse, mais aussi au Brésil, aux Etats-unis et à Singapour estiment positif le fait de pouvoir commenter et aborder en ligne les thèmes politiques. Ils ne sont cependant pas dupes, certaines infos pouvant être manipulées sur Facebook et Twitter.

Une réalité qui plaît au conseiller national Lukas Reimann (UDC/SG): «En tant qu'acteur politique, le scepticisme des jeunes me rassure. Ils ont compris qu'il était facile d'acheter des «J'aime» ou de rédiger des commentaires anonymes». Par ailleurs, 39% des sondés en Suisse estiment que la démocratie sur Internet encourage à s'impliquer.

Préoccupés par la question des réfugiés

Cette enquête s'est également penchée sur les préoccupations des jeunes Helvètes. Si en 2010, ils étaient 22% à indiquer la question des réfugiés comme thème d'inquiétude, ils sont aujourd'hui 46%. Le sujet «étranger et immigration» préoccupe 45% des jeunes. Les solutions en matière de protection de l'environnement et le chômage sont jugés moins urgentes par les sondés.

Enfin, les jeunes ont de nombreux objectifs dans la vie qu'ils veulent souvent mener de front et atteindre tout de suite. De quoi en faire une «génération de plus en plus stressée» relève le sondage.

Snapchat a le vent en poupe en Suisse

Très souvent en ligne, les jeunes communiquent entre eux, jouent et découvrent de nouvelles plates-formes. Cette année, la palme revient à Snapchat. Près de 52% des ados de notre pays recourent à ce mode de communication. Ce service, davantage axé sur les photos et vidéos que Whats App, offre aussi plus de confidentialité puisque les messages sont effacés après une durée déterminée. Aux Etats-Unis et à Singapour, ce sont les SMS qui sont plébiscités.

Leur employeur préféré? Eux-mêmes!

Interrogés sur l'employeur pour lequel ils voudraient bosser de nombreux jeunes indiquent souhaiter devenir indépendants. Les entreprises les plus appréciées sont: Google, les CFF, Novartis, Roche et Credit Suisse. Le travail à domicile remporte de plus en plus de suffrage dans tous les pays où le sondage a été effectué. Quant à l'argent ainsi gagné par leur activité professionnelle, les jeunes souhaitent épargner afin de devenir propriétaire de leur logement.

Ton opinion