Londres: La pollution prive Cameron de son jogging matinal
Actualisé

LondresLa pollution prive Cameron de son jogging matinal

Le Premier ministre britannique a dû renoncer jeudi à son jogging matinal en raison de l'épisode de pollution atmosphérique qui touche Londres et le sud-est du pays depuis mercredi.

«C'est désagréable, on peut sentir (la pollution) dans l'air», a déclaré le Premier ministre sur la BBC. «Je ne suis pas allé courir ce matin. J'ai travaillé à la place», a-t-il ajouté. Le chef du gouvernement a appelé les Britanniques à consulter les prévisions météorologiques et les conseils en matière de santé donnés par les autorités.

La pollution de l'air s'élevait jeudi à Londres à un niveau «très élevé» de 10 sur une échelle de 10, selon le ministère de l'Environnement, qui recommande à la population de réduire les activités physiques, en particulier à l'extérieur. Les adultes et enfants souffrant de problèmes respiratoires, ainsi que les personnes âgées sont appelés à éviter de tels exercices physiques.

Amélioration vendredi

Cet épisode de pollution, qui a débuté mercredi, produisait jeudi à Londres une brume blanchâtre. Il est dû à la combinaison des émissions de particules - liées notamment au trafic routier, au chauffage, à l'activité agricole -, et de la présence de poussières venues du Sahara, selon les scientifiques.

La situation devrait connaître une amélioration vendredi: les niveaux de pollution devraient alors revenir à un niveau «bas» ou «modéré», selon les autorités.

Londres, où existe un péage urbain destiné à réduire les embouteillages, n'a pas pris de mesures comparables à celles de Paris, qui avait à la mi-mars instauré une circulation alternée pour répondre à un épisode de pollution aux particules.

(afp)

Ton opinion