Italie: La population du Val de Suse ne veut toujours pas du TGV Turin-Lyon

Actualisé

ItalieLa population du Val de Suse ne veut toujours pas du TGV Turin-Lyon

Environ 1500 personnes, selon les organisateurs, ont manifesté samedi après-midi dans le nord de l'Italie, dans le Val de Suse, a rapporté l'agence ANSA.

Elles ont protesté contre la construction prévue de la ligne TGV et du tunnel ferroviaire Lyon- Turin.

Les manifestants, 500 selon la police, ont défilé à Suse puis ont construit une baraque en tôle sur les lieux du futur chantier où les premiers travaux préparatoires doivent débuter la semaine prochaine. Ils sont censés occuper en permanence cette baraque pour empêcher ainsi le début des travaux.

La France et l'Italie ont signé en 2001 un accord pour la construction d'un nouveau tunnel sous le Mont-Cenis afin de relier Lyon à Turin par le TGV. L'ouvrage principal prévu entre les deux pays est un double tube de plus de 52 km de long au total, dont 12 km en territoire italien.

La liaison TGV Lyon-Turin, dont le coût total est estimé à 12,5 milliards d'euros en partie financés par l'Union européenne ne sera pas achevée avant 2020. Le projet provoque de fortes oppositions en Italie en raison de son impact sur l'environnement et la population du Val de Suse s'était opposée par la force déjà en décembre 2005 à l'ouverture du chantier de percement du tunnel.

(ats)

Ton opinion